Il n’y a pas beaucoup d’initiatives qui fleurissent pour préserver la biodiversité. En voici une qui mérite d’être signalée . Les tortues marines et autres gros poissons sont très souvent pris dans les filets des pêcheurs crevettiers qui se passeraient bien de prendre dans leurs filets ces espèces qui meurent emprisonnées ou sur le pont des bateaux.

En Guyane, les pêcheurs crevettiers, fragilisés par la concurrence de l’aquaculture

et les hausses du prix du carburant, ont pensé au futur au futur et ont adopté un dispositif de pêche beaucoup plus durable : le TED .

A découvrir dans cette chronique.

Daniel KRUPKA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici