Paillage des sols, agro biologie, maintenir des sols “vivants”, laisser se développer l’humus, utiliser des plantes adaptées à nos régions… Voilà les conseils de bon sens que nous prodiguent l’association “Antaka” pour faire face aux problèmes de sécheresse.. Comment en est-on arrivé à cultiver du Maïs dans nos régions alors que c’est une plante tropicale qui a besoin d’eau ?? Comment peut-on ensuite venir se plaindre du manque d’eau. Cyrille Souche nous explique que l’agriculture c’est avant tout du bon sens et nous explique ces initiatives toutes naturelles qui relèves “du remède de grand mère” qu’applique cette association d’agriculteurs “Ataka” pour lesquels la sécheresse n’est pas un souci.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici