vendredi, mai 24, 2024

Le biogaz à la ferme : éléctricité et chauffage par méthanisation

4000 exploitations agricoles allemandes produisent aujourd’hui du biogaz avec leur fumier ou lisier. En France, nous en sommes seulement à 35 projets… et pourtant cette énergie renouvelable est fournie chaque jour par les excréments des animaux !

Pour bien comprendre de quoi il s’agit nous avons interrogé Pierre Besancon (35 ans), installé en Gaec avec sa femme et son jeune frère à Saint Berthevin en Mayenne.

La méthanisation est un procédé qui transforme en gaz, par fermentation les matières organiques (fumier de vaches, lisier de porcs…).

Après 5 ans de travail sur le projet, cette « usine à gaz » naturelle entrera en service en fin d’année 2011.

Grâce à ce procédé,les 3 jeunes associés pensent produire sur la ferme :

de l’électricité revendu au réseau(l’équivalent de la consommation de 200 foyers)

de la chaleur pour chauffer à la fois les bâtiments d’élevage de volaille et l’eau de la salle de traite des vaches

g]les résidus de fumier (digestas) continueront d’être épandus dans les champs pour enrichir les terres (moins d’odeur – meilleure assimilation par les plantes…)

Le coût de l’installation est élevé (924 000 euros), soutenu à 40% par des aides publiques.

Les exploitants envisagent d’amortir l’investissement sur 7 ans et , à terme, de faire rouler leurs tracteurs à l’hydrogène.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.