Quelle transparence pour le rapport de l’OMS sur les conséquences de la catastrophe nucléaire de Fukushima. Nous vous proposons un dernier volet du débat contradictoire entre la directrice de la santé publique pour l’OMS, Maria Neyra et Alison Katz, membre de INdependant OMS à Genève. Retour sur les recommandations innexistantes pour les populations japonaises. Partie IV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici