“Il y eut un jour un immense incendie de forêt.

Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu.

Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit :

  • Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu !

Et le colibri lui répondit :

  • Je le sais, mais je fais ma part.”

Cette légende amérindienne, c’est Pierre Rabhi, l’un des pionniers de l’agriculture écologique en France qui nous la conte. C’était le 30 janvier dernier à l’ouverture du lancement de la Révolution des Colibris, ce mouvement dont Pierre Rabhi est l’un des fondateurs, et qui tire sa philosophie de cette légende…

Auteur et philosophe, Pierre Rabhi appelle depuis plus de 30 ans à “l’insurrection des consciences” pour fédérer ce que l’humanité a de meilleur. Il s’agit pour lui d’arrêter de faire de notre planète-paradis un enfer de souffrances et de destructions.

Alors que les crises écologique, économique, sociale et culturelle font rage, les Colibris se sont donnés pour mission de changer de regard sur le monde…

“Les fondements de notre modèle sont à déconstruire”, disent-ils, “afin de retrouver une véritable liberté de penser, d’imaginer, de créer.”

Ce changement de société doit s’opérer au quotidien, au coin de la rue, dans la cité, au plus près de chacun de nous.

Localiser l’économie, planter ce que nous mangeons, une éducation à révolutionner, produire et économiser une énergie renouvelable…

C’est aujourd’hui plus de 60 000 personnes et des dizaines de groupes à travers la France qui agissent… 60 000 Colibris qui prônent une révolution dans nos pratiques du quotidien.

[vimeo]http://vimeo.com/58721280[/vimeo]

Revivez le lancement de la Révolution des Colibris

Initiée lors de la campagne présidentielle de 2012, cette révolution a pris racine tout au long des 27 forums qui ont été organisés partout en France… 700 ateliers participatifs ont permis de mettre au point des plans d’actions mis en communs le 30 janvier dernier à l’Espace Reuilly, à Paris.

3000 personnes sont venues construire une feuille de route alternative et coopérative. Même si, au final, seulement 800 personnes ont pu pénétrer à l’intérieur de la salle, l’ampleur du mouvement a fait naître de grands espoirs et émerger quantité d’idées, d’initiatives…

Isabelle habite Ponthierry, en Seine et Marne. Elle a eu la chance de participer à cette soirée qui mélangeait réflexions et actions concrètes, pour montrer que tout est possible… Elle nous raconte…

3 heures d’échanges entre experts et citoyens mobilisés, appelés à changer de regard sur le monde, pour mieux changer le monde… 3 heures qui ont donné à Isabelle de l’énergie pour agir sur sa propre commune…

“Amap, Pédibus, troc de livres, Agenda 21, autant de lieux pour agir…”

Les Colibris, ce peut donc être chacun d’entre nous… Une goutte d’eau pour modifier le quotidien de nos cités.

-> Pour aller plus loin :

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici