2:11 - mardi octobre 24, 2017

Sécurité embarquée : y a-t-il encore un pilote au guidon ? (épisode 3)

Lu 999 fois Jean-Brice Sénégas 0 respond
Bosch propose un système de freinage d'urgence prédictif, qui s'active dès que le véhicule démarre et qui aide le conducteur à toutes les vitesses, de jour comme de nuit.

Troisième épisode de ma série de chroniques sur la sécurité embarquée. Aujourd’hui, c’est l’équipementier Bosch qui nous présente ses dernières innovations en la matière.
L’industriel allemand a d’abord travaillé sur la sécurité passive avec les airbags intérieurs pour protéger les conducteurs, puis s’est diversifiée avec les airbags sur le capot pour réduire les chocs avec les piétons. En sécurité active, c’est-à-dire avant l’accident, Bosch a inventé l’ESP,l’Electro-Stabilisateur Programmé, système désormais repris sur tous les véhicules pour corriger leur trajectoire.

En 1995, Bosch innovait en inventant l'ESP, ce système qui aide le conducteur à rétablir la stabilité du véhicule.

En 1995, Bosch innovait en inventant l’ESP (Electro-Stabilisateur Programmé), ce système qui aide le conducteur à rétablir la stabilité du véhicule.

Aujourd’hui, l’équipementier allemand se tourne vers la sécurité prédictive avec les capteurs de type radars ou caméras qui permettent d’avoir une compréhension à 360 degrés des obstacles et dangers sur la route, cette fameuse tendance actuelle de la « bulle de protection ».Franck Cazenave est directeur de l’innovation et du marketing chez Bosch France. Le futur proche passera-t-il par des files de voitures, entièrement connectées entre elles, qui ralentiraient toutes au même moment en cas de danger ?

The following two tabs change content below.
Jean-Brice Sénégas
Responsable du secteur mobilité de Fréquence Terre

Sécurité embarquée en voiture : y a-t-il encore un pilote au guidon ? (épisode 2)

Du Larzac à la confédération paysanne partie 1

Suggestions
Vous souhaitez réagir ?
Leave a Reply