En s’appuyant sur le film « Tous au Larzac » Bernard décrivait une lutte qui solidarise paysan et ouvrier dans la chronique audio du samedi 25 janvier.   Contre l’expropriation annoncée, les paysans organisent de grands rassemblements et la lutte fait tache d’huile. L’histoire se confond, alors, avec celle de toute la France d’après 68. Un brin défrisés, mais ravis, les autochtones, à l’origine plutôt conservateurs et catholiques, voient débarquer des renforts de tous poils : hippies , objecteurs de conscience, Maoïstes qui travaillent gratuitement dans les fermes

Aucune tentative de division du gouvernement n’ébranlera leur solidarité jusqu’en en mai 1981 Date de l’élection de François Mitterrand qui enterre le projet du camp militaire. L’esprit rebelle prend de nouvelles formes avec la création de la Confédération paysanne… Les moutons ne rentreront plus dans le troupeau.

Si vous désirez en entendre plus sur les luttes paysa

http://www.lelotenaction.org/
http://www.lelotenaction.org/

nnes , précipitez vous sur le site de l’association Acos Parla qui propose en écoute et téléchargement libre deux documentaires sonores sur ce thème

http://acosparla.toile-libre.org/documentaire/PasDePaysSansPaysan/

http://acosparla.toile-libre.org/documentaire/PasDEscaleANotreDame/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici