Aurélien Bernier justifie le titre de son ouvrage Comment la mondialisation a tué l’écologie en ces termes : au cours des années le discours écologique se politise avec la création d’un parti mais n’empêche en rien la détérioration de l’environnement car la mise en place d’un libre échange à l’échelle mondiale permet d’aller polluer ailleurs la ou les contraintes sont moindres.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Aur%C3%A9lien_Bernier
http://fr.wikipedia.org/wiki/Aur%C3%A9lien_Bernier

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici

cinq × quatre =