17 janvier 2022

Podcasts écologie & environnement

Fréquence Terre est un site de l'association Média Plus. L'équipe de Fréquence Terre œuvre à la prise de conscience écologique. L'écologie comme mode de vie alternatif à notre société consumériste. Vous pouvez vous aussi partager votre vision d'une vie plus en lien avec la nature en rejoignant notre action de sensibilisation.

Pour une unification des transports en Europe (rediffusion)

La commission européenne veut connecter ensemble tous ses réseaux de transport.

Pour cela elle met les moyens : 50 milliards d’euros en tout, sur le budget de 2014-2020.

Actuellement, il faut s’imaginer que la carte des routes, voies ferrées, les aéroports et les canaux, c’est une véritable mosaïque.

La proposition de la Commission vise à transformer cette mosaïque en un réseau de transports unifiés.

« Le transport est fondamental pour l’efficacité de l’économie de l’Union Européenne, explique Siim Kallas, VP de la commission européenne en charge des transports. Or il manque à l’heure actuelle des connexions d’une importance vitale. Par exemple, l’Europe compte sept gabarits de rails différents ; seuls 20 de nos principaux aéroports et 35 de nos grands ports sont directement reliés au réseau ferroviaire. Sans connexions efficaces, l’Europe ne pourra pas se développer ni prospérer. »

L’ambition de l’Europe, c’est donc de mettre en place ce réseau central de transport d’ici à 2030, pour poser une charpente des transports au sein du marché unique.

Dans le budget présenté le 19 octobre dernier, on trouve par exemple la ligne franco-italienne TGV Lyon-Turin.

L’objectif est de garantir que d’ici à 2050 la grande majorité des entreprises et des citoyens européens ne soient pas à plus de 30 minutes de temps de trajet du réseau capillaire.

Il est prévu la construction d’une nouvelle ligne électrifiée à deux voies entre Luxembourg et Bettembourg, pour améliorer la relation internationale Bruxelles-Luxembourg-Strasbourg.

Ce réseau central comprendra 83 ports européens reliés aux réseaux ferroviaires et routiers, 37 aéroports reliés aux grandes villes par liaisons ferroviaires ; 15 000 km de lignes ferroviaires aménagées pour la grande vitesse ; 35 projets transfrontaliers visant à réduire les goulets d’étranglement.

L’objectif environnemental, car c’est de cela qu’il s’agit, est de réduire de 60 pour cent les émissions provenant des transports d’ici à 2050.

Le réseau s’appuiera sur un système de dix corridors, couvrant trois modes de transport qui permettront le déveeloppement coordonné des infrastructures du réseau central.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici