jeudi, mai 30, 2024

S’il n’y avait pas d’avions, il ferait beau, sans conditions.

Je voudrais vous soumettre cet objet de réflexion très contemporain qui est celui de nos transports et en particulier celui des transports aériens. S’il n’y avait pas d’avions à réaction il n’y aurait pas de trainées qui saturent l’atmosphère d’humidité et de résidus polluants issus de la combustion du kérosène.

Aujourd’hui par exemple, si le ciel avait été exempt d’avions, il ferait beau, et le ciel ne serait pas voilé.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.