Nous nous sommes repus, gavés des fruits de la mer sous toutes ses formes, et insouciants, nous avons profité de l’abondance. Nous les avons amplement détruits en en chalutant les fonds, on a même fait disparaitre des espèces de poissons millénaires comme l’esturgeon en Baltique ou la Morue à terre neuve. On s’est même fabriqué des pilules contre la panne sexuelle avec les ailerons de requins. Quel pied ! Et sous prétexte de silhouette fine, de promesse de longue vie , nous avons consommé et surconsommé, gachant même 30% des stocks de poissons en les rejetant ausssitôt pêchés. Qu’est ce qu’on s’est marré !…LA 6ème extinction , c’est le chantier le plus gigantesque et le défi le plus formidable pour qu’elle n’ait pas lieu . Et continuons à rire, chanter, danser, grandir, bref, vivre, ce n’est pas incompatible.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici

un + 15 =