Loris Chavanette – La Fantasia

« Je trouve aujourd’hui que la vie n’est jamais aussi belle et ardente que lorsqu’elle côtoie la mort. »

Ce sont les mots de Mariane, jeune française d’Algérie dans les années 50, éternellement déracinée. Ces mots, elle les partage aujourd’hui avec Antoine, son petit-fils, qui lui rend visite chaque dimanche dans son appartement de la rue Ranchin à Montpellier.

Antoine est un étudiant d’une vingtaine d’années qui n’a de sa grand-mère pas d’autre image que celle d’une femme-spectre, très taciturne et transparente. Jusqu’à ce qu’elle sente arriver sa propre mort. Il est alors temps pour elle de dévoiler l’ultime secret qui la hante depuis plus d’un demi-siècle, son « crime » comme elle l’appelle. Et, pour la première fois, Antoine est subjugué, passionné, en découvrant, au-delà du secret si bien gardé, que sa grand-mère n’est pas qu’une coquille vide, ridée et défraîchie.

On découvre avec lui une partie de la vie de cette femme dans l’Algérie française de l’époque, juste avant la guerre, et Mariane, très religieuse, peu sûre d’elle, assez soumise, mariée à un homme qui ne se soucie que très peu d’elle, va partir à la rencontre d’elle-même, se révéler corps et âme.

Cette femme, qu’on aurait cru jusqu’alors naïve et effacée, nous apparaît soudain comme un être tout à fait lumineux, à mesure qu’elle découvre autrement ce pays, qui est le sien sans l’être vraiment.

Et c’est là, lors d’une fantasia à laquelle elle assiste presque par accident, que sa vie va se trouver bouleversée à jamais.

 

L’auteur nous fait voyager, dans le temps et dans la chaleur étouffante du Nord de l’Afrique, région qu’il dépeint avec une beauté tout en couleurs, et nous décrit avec justesse toute la tendresse que l’on peut avoir pour un grand-parent, pour ses racines. Il nous raconte aussi avec brio la torture intérieure de son héroïne, prisonnière de ses choix et de son héritage.

Dans ce roman, il est également question d’origines, de religion, d’amour, de mort et, surtout, de vie.

 

Loris Chavanette est historien, spécialiste de la Révolution Française notamment. Il signe avec La Fantasia son premier – et très beau – roman édité par .

 

 

Julie Tielemans pour .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici