Océan et climat, même combat, c’était mon propos en fin 2019 dans l’une de ces chroniques.

Et clairement,  du côté climatique et écologique il y aura un avant et un après le coronavirus. L’épidémie et ses conséquences ont créé un choc psychologique  pour chacun d’entre nous, ne nous laissant pas indemnes entre  douleurs, stupéfaction, et envie de «plus jamais vivre ça ». Ce que nous vivons ou allons vivre doit avoir un impact sur les politiques environnementales à venir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici