4:09 - mardi septembre 27, 2016

Copenhague 2009 – mécanismes des négociations et revue de presse …Be

Lu 611 fois fred 0 réaction
image-09-12-18-00-04-00-ok

Dans les milieux
européens à Bruxelles, la presse internationale est abondamment
décortiquée par des services ad hoc.
De source sûre, on sait que leurs analyses sont directement transférées
à Copenhague auprès de sherpas (conseillers de hautes personnalités lors
de sommets internationaux) et auprès des chefs de délégations pour,
enfin, aboutir de manière synthétisée auprès des chefs d’Etat, Premiers
ministres et autres décideurs d’envergure.

Comme on sait les politiques soucieux de leur popularité, généralement
synonyme de crédibilité dans maints cas, ces analyses de la presse sont
donc un maillon estimable dans le concert de pourparlers, tractations et
autres marchandages divers.

A Bruxelles, on a épinglé quelques titres évocateurs de ce qui se passe
à Copenhague.
En voici quelques exemples :

. « *Le Journal du Dimanche* » : « /La France ne fait pas partie des
gens qui comptent/ »
. « *Le Soir* » : « /L’espoir d’un accord s’amenuise/ »
. « *Le Figaro* » : « /Les chefs d’Etat au secours d’un sommet menacé
par le chaos » ou citant José Bové qui parle de « gâchis »/
. « *Le Monde* » : « /Le scepticisme sur la portée de l’accord gagne du
terrain/ »
. « *Libération* » cite l’amie d’une ONG britannique, en pleurs : «
/Quatre ans que je me bats pour un accord ambitieux et on nous a tous
virés !/ »
. « *La Tribune de Genève* » : « /Angela Merkel voit de gros nuages se
pointer sur Copenhague/ »
. « *La Libre Belgique* » cite aussi Angela Merkel : « /Les nouvelles en
provenance de Copenhague ne sont pas bonnes/ »

Et, que dit-on au service de presse de l’Union européenne ?
« *Salle de Presse-Europa* » rappelle « /que le temps presse et que
l’Union européenne souhaite la conclusion d’un traité ambitieux/ ».
En réplique, les « /Verts/ », eux, lancent sur leur site « *Ecolo* » :
« /L’Union européenne doit hausser ses ambitions pour sortir le sommet
de l’impasse/ ».
Bref, « /ce sommet ne peut pas accoucher d’une souris/ », concluent
lesdits Verts.
A « *Fréquence Terre* » on se dit que comparer une souris à un drame
environnemental planétaire est un peu faible.

*Pierre Guelff depuis
Bruxelles.*

The following two tabs change content below.

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
image-09-12-14-20-55-59-ok

Copenhague 2009 avec EcoloInfo – De l’optimisme au pessimisme

image-09-12-14-20-55-59-ok

Avec EcoloInfo – Ledéfilé des chefs d’état n’est pas constructif

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire