10:32 - vendredi septembre 30, 2016

Des navettes maritimes à Marseille

Lu 458 fois Jean-Brice Sénégas 0 réaction
image-12-03-04-20-23-53-ok

Un bateau fait fureur dans le Vieux-Port!

Depuis début mars, il serait pris d’assaut par les Marseillais.

Contre toute attente, cette attraction, c’est tout simplement une navette maritime.

Mais dès son jour de mise en service, certains de ses trajets entre le Vieux-Port et la Pointe Rouge ont affiché complet.

Ce qui a ravi Robert Dol, un technicien de la Régie des Transports Marseillais qui explique au site web marsactu.fr que quasiment tous les bateaux étaient complets depuis 11h du matin, et même que des gens ont été laissés sur le quai.

A ce rythme, l’objectif des 700 passagers par jour a déjà été atteint pour cette première journée d’exploitation.

La Communauté urbaine de Marseille a lancé cette navette maritime pour 6 mois dans le but de désengorger la circulation automobile le long de la Corniche.

Les bateaux, d’une capacité de 100 personnes, seront à quai dès 7h pour des retours à 19H hors-saison et à 22h dès la mi-mai.

Côté tarifs, la RTM ne fait pas payer ses abonnés, par contre les autres voyageurs paieront 2 euros 50 pour les 9km de trajet parcourus en 35mn par beau temps.

Selon Pierre Reboud, Dir général de la RTM interviewé dans le parisien, les travailleurs et écoliers pourraient être intéressés par ce moyen de transport plus poétique et plus agréable que le bus, et en période d’embouteillages estivaux plus rapide.

Le service de cette navette maritime va être assuré par Véolia, pour une année à 2,2 millions d’euros.

Après ces 6 mois de test, il pourrait être reconduit et même étendu vers l’Estaque, dans les quartiers nord de la Ville.

Mais ce ne sont pas les passagers pendulaires, c’est à dire les gens qui font des trajets domicile-travail qui ont été les principaux utilisateurs de cette nouvelle attraction.

Ce seraient plutôt des Marseillais venus pour se servir de ces Batobus, qui jusqu’alors qui n’existaient pas.

D’ailleurs, le site Marsactu.fr s’étonne de ce succès, puisque aucune communication n’avait alors été faite à ce sujet.

Les touristes et autres amateurs de soleil sont allés prendre du bon temps sur les Batobus, mais les travailleurs vont-ils s’approprier ce moyen de transport ? La question reste entière.

A Paris, l’expérimentation des navettes fluviales sur la Seine est terminée, et s’est soldée par un échec.

Du coup il va falloir repenser le dispositif avant de relancer une nouvelle offre en 2013.

A Bordeaux, deux navettes vont entrer en service fin novembre pour traverser la Garonne. Ceci pour désengorger les stations de Tramway les plus utilisées aux heures de pointes, elles permettront d’effectuer la traversée d’une rive à l’autre en 4 minutes.

Il n’empêche, dans l’ensemble des solutions offertes par la mobilité durable, la navette fluviale ou maritime reste encore une énigme.

On ne sait pas quel est vraiment son potentiel, et en tout cas pour rien ne nous prouve vraiment que ce n’est pas un combat d’arrière-garde.

The following two tabs change content below.
Jean-Brice Sénégas
Responsable du secteur mobilité de Fréquence Terre

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
image-12-02-25-14-25-10-ok

Péages urbains : l’Italie franchit le pas, les Danois recule

image-12-03-10-18-17-27-ok

General Motors épinglé pour publicité faussement écolo

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire