2:03 - vendredi septembre 30, 2016

Peut-on avoir confiance dans les produits bio ? OUI, ils sont très contrôlés !

Lu 452 fois Samuel Pécot 0 réaction
image-11-11-25-15-50-52-ok

A renfort de contre-exemples relayés dans les médias, la confiance des consommateurs dans les produits biologiques semble être en train de s’éroder.

Toujours est-il que l’agriculture bio traditionnelle commence à s’inquiéter des conséquences en terme d’image et de confiance que fait naître l’agriculture bio industrielle et les produits bio importés vendus en grande surface.

Pour bien comprendre comment se font les contrôles sur le terrain nous avons interrogé, Pierre-Alexandre Nourry, l’un des agents certificateurs d’ECOCERT, le premier organisme de contrôle et de certification de produits issus de l’agriculture biologique en France.

Il contrôle à lui seul 250 exploitations sur le nord Ouest de la France (Mayenne et départements limitrophes) et il rappelle que les agriculteurs et les distributeurs ne s’autoproclament pas bio.

L’étiquetage et la publicité des produits issus de l’agriculture biologique sont soumis à des règles spécifiques, très précises et après un délais de conversion de l’exploitation.

Les produits bio sont donc des produits contrôlés et certifiés : les règles de l’agriculture biologique sont écrites dans un cahier des charges rigoureux qui s’applique dans tous les pays européens.

Plus d’infos sur la certification Bio :



LES RÈGLES DE L’AGRICULTURE BIOLOGIQUE AU SEIN DE L’UNION EUROPÉENNE

L’agriculture biologique en Europe est définie par un seul règlement, émanant de la Commission Européenne : le RCE 834/2007 et ses règlements d’application, en vigueur dans tous les pays membres de l’UE depuis le 1er janvier 2009.

Pour obtenir la certification et afficher la mention « produit issu de l’agriculture biologique », les produits commercialisés en Europe doivent être contrôlés conformes aux exigences du Règlement européen, quelque soit le pays de production (UE et hors UE), par un organisme de certification agréé par les pouvoirs publics.

En France, il existe plusieurs organismes agréés pour la certification de l’agriculture biologique : Agrocert, Certipaq, Certisud, Qualité France, SGS, et Ecocert.

LE PÉRIMÈTRE DE CONTRÔLE EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE

Le cœur de métier d’Ecocert consiste à vérifier sur le terrain que le Règlement européen de l’agriculture biologique est bien respecté par les producteurs et fabricants, qui s’engagent volontairement dans cette démarche.

Les contrôles portent sur l’ensemble du système de production (parcelles de terre, semences, engrais, troupeaux, pratiques de culture et d’élevage, recettes, lieux de stockage, transformation, étiquetage, etc.).

LE PROCESSUS DE CERTIFICATION EN FRANCE

Avant de pouvoir utiliser le logo « agriculture biologique » sur ses produits, le producteur doit suivre une période de conversion. Cette période est en général de 2 ans.

Au niveau des contrôles, il y a tout d’abord un contrôle initial avant lequel le producteur doit établir une description complète de sa production et de ses pratiques. Il doit également se mettre aux normes vis-à-vis de l’ensemble des mesures concernant l’agriculture biologique. Le producteur doit ensuite prendre contact avec un des organismes de contrôle certifiés. A la fin de la période de conversion et si tout est respecté, le producteur doit prévenir l’Agence Bio de son activité de producteur biologique et peut vendre ses produits avec le logo BIO.

Ensuite, des contrôles annuels de surveillance sont réalisés, dont certains inopinés, et des prélèvements peuvent être effectués pour analyse en laboratoire. Toute non-conformité entraîne des demandes d’actions correctives et/ou des sanctions.

Mais la très large majorité des producteurs respecte scrupuleusement le cahier des charges. En 2011, seuls 0,25 % des exploitations certifiées ont perdu le label.



LE PROCESSUS DE CONTRÔLE À L’ÉTRANGER


Pour les produits en provenance des 27 États de l’Union européenne, pas de panique : ils sont soumis à la même règlementation qu’en France. Il s’agit du règlement (CE) n° 834/2007.

Pour les produits produits hors UE, ils sont contrôlés par l’organisme de certification du pays de production. Les importateurs doivent prouver que ces produits répondent à des exigences identiques ou équivalentes à celles des produits biologiques de l’Union européenne et qu’ils ont été dûment contrôlés. Ces produits biologiques doivent être accompagnés d’un certificat d’importation, contrôlé lors de leur entrée dans l’Union.

The following two tabs change content below.
Samuel Pécot
Chaque semaine dans la chronique TERRE RURALE - TERRE DURABLE, je donne la parole aux acteurs de terrain de l'environnement, qui font de nos territoires ruraux des territoires durables.

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
image-12-04-13-12-59-21-ok

Bienvenue à la ferme : 3 600 agriculteurs engagés dans la vente directe

image-12-04-27-15-18-03-ok

1982/2012 : l’institut technique de l’Agriculture biologique fête ses 30 ans !

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire