2:35 - lundi juillet 24, 2017

Les constructions en pierre seche

Lu 713 fois Pascal Percevault 2 réponses

C’est une technique très ancienne remontant au temps préhistorique,

une façon de dresser des murs sans utiliser de mortier ou un liant quelconque pour souder les pierres les unes aux autres.

Pour permettre leur blocage et la bonne tenue de l’ouvrage, le liant est remplacé par des cailloux de différentes grosseurs.

il faut creuser une fondation sur toute la longueur prévue et la remplir de pierraille ou de cailloux.

Pour assurer la stabilité du muret, il faut lui donner un faux aplomb une inclinaison vers l’arrière: c’est ce qu’on appelle le fruit.

Cinq centimètres par mètre de hauteur sont une moyenne et permettent de résister aux poussées de la terre.

Facile à réaliser, le mur de pierres sèches permet de créer un petit îlot climatique dans son jardin. Il absorbe et restitue la chaleur, protège contre le vent :

c’est un allié indispensable pour accueillir faune et flore.

Rien ne vaut un mur de pierres sèches qui protège des vents froids et permet de se dorer au soleil.

En s’installant sur votre mur, araignées, lézards, couleuvres, crapauds vont se nourrir des nuisible qui ravagent les végétaux vous évitant ainsi de recourir aux pesticides.

The following two tabs change content below.
Pascal Percevault

Pascal Percevault

Journaliste Reporter
Responsable de la rubrique Agriculture Biologique de Fréquence Terre.
Pascal Percevault

Derniers articles parPascal Percevault (voir tous)

La plantation en lasagne

Le compostage au jardin

Suggestions
2 Responses to “Les constructions en pierre seche”
  1. Bresnet Guillaume
    # 28 juin 2013 at 12:55

    J’adore ce reportage clair et net ! Jean-Louis

Leave a Reply