7:36 - lundi septembre 26, 2016

Eco-école – pour un Agenda 21 scolaire pérenne

Lu 1093 fois Philippe Boury 0 réaction
© Eco-école
© Eco-école

Valoriser et pérenniser les actions en faveur du développement durable à l’école, c’est la raison d’être du label Eco-école, un programme international d’Education au Développement Durable (EDD) mis sur pied par l’Office français de la Fondation pour l’Education à l’Environnement en Europe.

Instauré en France depuis 2005, Eco-école est un label décerné aux établissements scolaires qui s’engagent vers un fonctionnement éco-responsable et intègrent l’Education au Développement Durable dans les enseignements. Créé en 1994 au Danemark, le programme propose une méthodologie et un accompagnement auprès des écoles primaires, des collèges et des lycées pour leur permettre de mener des démarches concrètes en faveur de l’environnement. Une manière d’installer un Agenda 21 pérenne.

Six thèmes de travail sont ainsi proposés pour intégrer le développement durable dans les pratiques quotidiennes des établissements. Alimentation, biodiversité, déchets, eau, énergie, et solidarités sont ainsi abordés dans un projet global impliquant aussi bien les élèves, les enseignants que les parents d’élèves, les élus locaux, les associations ou les prestataires de services. Cette mobilisation de tous les acteurs doit permettre d’inscrire la démarche durablement dans l’établissement. Car ce n’est pas une action ponctuelle qui n’aurait pas de suite, mais bien au contraire un investissement sur le long terme qui sera transmise au fur et à mesure que les élèves se succéderont.

Pour assurer cette pérennité, Eco-école se décompose en sept étapes bien précises.

Il faut dans un premier temps constituer le comité de suivi qui fédérera les énergies des participants, et définira les orientations du projet. Ensuite, à partir de la thématique qui sera retenue, un diagnostic doit être réalisé afin de savoir où en est l’établissement et pouvoir faire émerger les points à travailler. Les priorités d’action et l’agenda de leur réalisation pourront alors être définis. Tout au long de la mise en œuvre, une évaluation de ces actions devra bien évidemment avoir lieu afin d’adapter et d’affiner le plan de départ.

L’élément important de la démarche est son intégration au programme scolaire. Car Eco-école ne doit pas être envisagé comme une activité extra-scolaire mais bien comme un projet transversal à toutes les matières. L’implication de toute la communauté éducative doit aussi être poursuivie tout au long du projet. Enfin, pour favoriser l’émulation et formaliser la prise de conscience collective, un éco-code conçu par les élèves sous une forme artistique libre pourra être élaboré.

© Eco-école

© Eco-école

En prenant soin de suivre chaque étape, la démarche Eco-école pourra alors s’installer dans le temps et devenir un élément totalement intégré à la vie de l’école, du collège ou du lycée. Chaque année, un nouveau thème sera ainsi abordé pour renouveler les motivations de chacun. Au bout d’un an, la démarche pourra obtenir le label Eco-école (Eco-collège ou Eco-lycée) pour valoriser l’engagement de chacun et concrétiser les efforts accomplis. Une manière de préserver la dynamique tout au long des années.

Alors si vous êtes enseignant, parent, chef d’établissement, ou élève, et que vous souhaitez embarquer votre école, votre collège ou votre lycée dans un projet d’Education au Développement Durable sur le long terme, les inscriptions au programme Eco-école sont ouverte dès à présent pour un démarrage concret en septembre 2014.

 

Pour aller plus loin :

 

The following two tabs change content below.
Philippe Boury
Au début des années 80, Philippe Boury s’est lancé, comme tant d’autres, dans l’aventure des radios libres. Il a ainsi participé, de la banlieue lyonnaise à la région parisienne, à la vie de radios militantes, ouvertes sur la société, soucieuses d’être le reflet de la vie locale, culturelle, politique et associative. Militant associatif lui-même, il a toujours souhaité mêlé ses engagements à sa passion de la radio. C’est donc tout naturellement qu’il a choisi de rejoindre l’équipe de Fréquence Terre, dont il partage les intérêts : survie de la planète, sensibilisation à l’écologie, information sur le développement durable.

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
blue_pill_red_pill1-478x346[1]

Médicaments dangereux et lobbies

image003

60 Millions de consommateurs – Hors-série – Rénover pour économiser… et vivre mieux !

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire