12:22 - Mercredi octobre 1, 2014

La squille : un condensé de perfection !

125 Viewed Daniel Krupka 1 respond
squille

On n’arrête pas le progrès !

 

Surtout quand il est inspiré par la nature ! Je vous ai conté précédemment de nombreux cas de bio mimétisme, une démarche qui entend réconcilier progrès et respect de l’environnement. En effet, quand vous rencontrez un problème, observez la nature. Celle-ci a peut-être déjà eu les mêmes difficultés, et si c’est le cas, elle a sûrement trouvé une solution il y a quelques milliers ou millions d’années. Je vous ai démontré de nombreux cas issus des espèces sous-marines qui inspirent les chercheurs : de la moule au requin en passant par la seiche, la raie Manta ou les manchots.

Eh bien une nouvelle espèce, que j’ai rencontré récemment sous l’eau inspirent également des spécialistes des matériaux de l’Université de Californie Riverside.

Il s’agit d’une petite crevette, en fait une squille parée d’une robe vive de différentes couleurs du vert au bleu en passant par l’orange. Tout est très coloré ce qui fait que cette squille multicolore est un régal pour les yeux et  est la convoitise des photographes sous-marins.

Elle dispose de différentes particularités. Si elle ressemble à une crevette, ses pattes-pinces font immédiatement penser à une mante religieuse d’où son nom commun de squille-mante ou crevette-mante-paon plus facile à prononcer que son patronyme latin : odontodactylus scyllarus.

Elle dispose aussi de pattes, longues et puissantes dont les extrémités rondes et dures permettent de frapper vite et fort : la force exercée en une milliseconde est équivalente à mille fois son poids !

Et cerise sur le gâteau, ses gants de boxe frappent des milliers de fois sans lâcher !

D’où l’intérêt que lui porte les chercheurs d’autant qu’elle semble être la seule à être capable de briser la nacre des coquillages. Ajoutons que sa vitesse est telle que ses coups sont invisibles pour l’œil humain ! Quant à ses yeux ils font partie des systèmes de vision les plus perfectionnés du monde vivant avec plusieurs milliers de facettes, lui permettant de voir la lumière polarisée.

Rencontré aux philippines, cet étrange animal m’a fasciné. Et pour cause, elle dispose de la vue, de la vitesse, de la force et de la beauté : un condensé de perfection !

Ses pattes marteaux sont d’une efficacité dont le secret réside dans la structure et l’agencement des fibres de chitine, une molécule que l’on rencontre dans les carapaces et les coquilles de tout genre. Le secret ? C’est une structure hélicoïdale dont l’efficacité a été démontrée en comparant la résistance à un choc entre 2 structures, l’une dont les fibres ou couches sont alignées les unes sur les autres et l’autre avec des couches en hélice avec différents angles de rotation.

Le résultat : 15 à 20 % de robustesse en plus ! Une avancée majeure potentielle pour les industries de tout genre : automobile, aéronautique, etc.; pour qui le rapport Poids/ résistance est important. Mais ce n’est pas encore dans la poche ! Car la squille- mante optimise de plus cette spirale, en changeant son angle entre la zone exposée à l’impact et l’intérieur de son appendice !

Pas bête , la crevette !

Et en qui nous concerne ,il nous faut un peu/ beaucoup d’humilité face à ces merveilles de vie que la nature nous offre , que les océans nous offrent à découvrir encore et encore ….

  (109)

Ne ratez rien Suivez Fréquence Terre et partagez !
ça charge...
5/5 - 1
Vous devez vous enregistrer pour voter
juliette renaud

Planète Durable – Qu’est-ce que la finance durable ?

Ariane Venin et Nicolas Milko

Planète Durable – Débat autour des énergies renouvelables – photovoltaique et électricité verte

Suggestions

Utiliser Facebook Pour réagir

Citations
  1. La squille : un condensé de perfection ... - 9 juillet 2014

    […] On n’arrête pas le progrès ! Surtout quand il est inspiré par la nature ! Je vous ai conté précédemment de nombreux cas de bio mimétisme, une démarche qui entend réconcilier progrès et respect de l’environnement. En effet, quand vous rencontrez un problème, observez la nature. Celle-ci a peut-être déjà eu les mêmes difficultés, et si c’est le cas, elle a sûrement trouvé une solution il y a quelques milliers ou millions d’années. Je vous ai démontré de nombreux cas issus des espèces sous-marines qui inspirent les chercheurs : de la moule au requin en passant par la seiche, la raie Manta ou les manchots. Eh bien une nouvelle espèce, que j’ai rencontré récemment sous l’eau inspirent également des spécialistes des matériaux de l’Université de Californie Riverside. Il s’agit d’une petite crevette, en fait une squille parée d’une robe vive de différentes couleurs du vert au bleu en passant par l’orange. Tout [...]  […]

Laisser un commentaire