5:38 - mercredi septembre 28, 2016

Tour de France des Agenda 21, du Limousin à l’Ile de France

Lu 910 fois Philippe Boury 0 réaction
© Comité 21
© Comité 21

Alors que le tour de France cycliste parcourent le pays en nous faisant profiter des paysages, c’est dans un tour de France des Agenda 21 que nous vous emmenons cette semaine. Et le temps pluvieux de ces derniers jours – tant social que météorologique – mérite bien d’aller voir ailleurs si l’atmosphère est meilleure et si les initiatives ont de quoi nous réconcilier avec les vertus de la citoyenneté.

© Comité 21

© Comité 21

Direction le Nord de la France, tout d’abord, où les pompiers du SDIS 59 – le Service départemental d’incendie et de secours du Nord – se mettent à l’apiculture. Les centres de secours et d’incendie de Quesnoy-sur-Deûle et de Marcq-en-Barœul se sont en effet équipés de ruches. Une démarche qui s’inscrit dans l’Agenda 21 du SDIS 59.

L’initiative vise à permettre aux pompiers de « déconnecter » plus facilement entre deux interventions. Si le démarrage a été timide, le scepticisme du début a été vite dépassé. La récolte de printemps a été encourageante. Et les quatorze kilos ainsi récolté ont été vendu au profit de l’Œuvre des pupilles, pour les orphelins des morts en intervention. De nouvelles ruches vont même être déployées sur les 21 hectares que possède le SDIS du Nord qui compte ainsi développer la biodiversité, en favorisant les espèces locales, tout en faisant un acte de solidarité.

 

Cohésion sociale, cohésion urbaine, c’est la dynamique qu’à instauré de son coté le Conseil Général de l’Essonne en lien avec les associations de plusieurs communes du département.

Soutien scolaire, aide à la recherche d’emploi, échanges de savoirs et de compétences, le plan départemental est un appui indispensable pour les quartiers inscrits dans un programme de rénovation urbaine.

Quatorze associations ont signé avec le département un Pacte partenaire, leur garantissant un soutien financier pérenne de trois ans. Le Conseil Général met également ses services publics de proximité (Maisons départementales des solidarités, centres de PMI …) à la disposition de ces associations.

© Collectif le durable a son village d'Ayen

© Collectif le durable a son village d’Ayen

Du covoiturage de proximité, c’est l’offre qui vient d’être lancé en Limousin sur la commune d’Ayen, en Corrèze, en partenariat avec la SNCF Limousin, son Système de Mobilité Eco-durable Ecosyst’m, la commune d’Ayen, et les associations locales.

Partant du constat que les transports collectifs diminuent, que les distances à parcourir augmentent et que les déplacements en zones rurale ont des coûts de plus en plus importants, déployer un système de covoiturage de proximité s’avérait indispensable pour les trajets de petites ou moyennes distances.

A Ayen, ce petit village de 723 habitants, le système s’est adossé à une monnaie locale, répondant ainsi aux enjeux et engagements sociétaux. Il allie mobilité durable et redynamisation des territoires en favorisant l’entraide, la vie sociale et l’économie de proximité.

Après s’être inscrit sur la plate forme locale, les utilisateurs sont mis en relations par mail ou par téléphone. Le passager achète des coupons pour payer son covoitureur, sur la base de 5 centimes par kilomètre, coupons que le chauffeur va ensuite échanger contre des « Y’ACA », la monnaie locale, qu’il ira utiliser pour ses achats chez les commerces et services locaux partenaires.

Avec Eocsyst’m, la commune d’Ayen allie ainsi développement durable, cohésion sociale et développement économique local.

 

Enfin en Ile de France, ce sont les derniers jours pour participer à l’appel à projet lancé par la Direction Régionale et Interdépartementale de l’Environnement et de l’Energie qui a pour mission d’encourager la mise en place des Agenda 21. Afin d’accompagner financièrement des collectivités engagées dans la démarche des Agenda 21, la DRIEE a lancé en avril dernier son appel à projet intitulé « Agenda 21 : transition vers une économie durable ».

Les collectivités qui souhaitent faire émerger, préciser et consolider leur démarche aux regards des enjeux de l’économie durable ont jusqu’au 25 juillet 2014 pour déposer leur dossier auprès de la DRIEE.

 

Pour aller plus loin :

 

 

 

The following two tabs change content below.
Philippe Boury
Au début des années 80, Philippe Boury s’est lancé, comme tant d’autres, dans l’aventure des radios libres. Il a ainsi participé, de la banlieue lyonnaise à la région parisienne, à la vie de radios militantes, ouvertes sur la société, soucieuses d’être le reflet de la vie locale, culturelle, politique et associative. Militant associatif lui-même, il a toujours souhaité mêlé ses engagements à sa passion de la radio. C’est donc tout naturellement qu’il a choisi de rejoindre l’équipe de Fréquence Terre, dont il partage les intérêts : survie de la planète, sensibilisation à l’écologie, information sur le développement durable.

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
La voiture du futur (salon de l'auto de Shanghai)

Planète Durable – Prospectives sur les transports. A quoi ressemble la voiture de demain ?

Sylvie Hampikian sur le plateau de Fréquence Terre au salon planète durable

Planète Durable – Des cosmétiques fait maison, c’est aussi efficace et plus sain que ceux du commerce

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire