5:43 - mercredi septembre 28, 2016

Les fromages français…On les mange en chœur

Lu 1546 fois Marie Léon 0 réaction
Malgré les emballages plastique, des fromages bien de chez nous...
Malgré les emballages plastique, des fromages bien de chez nous...

Ca y est, c’est les vacances. Les vôtres vont-elles être sable, mer, ville, herbe ? Gîte, camping ? Hôtel ? Et si elles étaient odorantes ?  Parfumées ? Au Brie, au Munster, au Maroilles ? Des vacances à point ?

Cet été, mangez du fromage ! Moquez-vous de votre cholestérol ! A bas le gras ! On s’en fiche, des kilos en trop !

Il parait que De Gaulle disait :  » Comment voulez-vous gouverner un pays où il existe 258 variétés de fromage « ? Aujourd’hui, on en compterait plus d’un millier. Un vrai patrimoine. Moi, ça me met l’eau à la bouche.

Le fromage, ça va bien avec le vin.  Alors,  on peut croiser les routes. Manger et boire dans le pays de Rabelais, c’est vraiment une bonne idée. Gastronomie et savoir (bien) vivre. Voilà  les deux mamelles de la France.

D’ailleurs, un fromage, c’est comme un vin.  Ca s’apprivoise. Pâte molle, croûte fleurie, lait cru, pâte persillée : rien à voir !  On sent le fromage. On le hume. On le respire.

Imaginez des vacances où on déguste un bon Cantal après des kilomètres en voiture. Les professionnels se mettent en quatre : sites à visiter, fromages à goûter, fêtes. Fourme d’Ambert, Cantal, Saint-Nectaire à déguster. Elle donne faim, ma chronique, non ?

Surtout que l’Auvergne n’est pas le seul territoire fromager ! Passez par le Jura savourer un délicieux Comté. Arrêtez-vous dans une des fruitières qui jalonnent ces parcours. C’est quoi, une fruitière ? Une fromagerie coopérative et artisanale.

L’été, je sais, c’est pas trop la saison du reblochon, mais allez, faites un effort. C’est mieux que la pension complète des hôtels, je vous assure.

Et si vous aimez les odeurs fortes, montez  donc dans l’Avesnois goûter au Maroilles. Chaque année à la mi-août, la ville du même nom le met à l’honneur. Un pur moment de bonheur. Mais je vous défie de tenir bon après une bouchée d’un de ses voisins, la boulette d’Avesnes. Malgré tous mes efforts, c’est beaucoup trop fort.

Heureusement, il y en a plein d’autres. Partout. Chabichou, Cabecou, Camembert, Etorki,  Brillat-Savarin, Saint-Paulin… Et toutes ces routes, par dizaines et par dizaines, comptent des ateliers de cuisine et de la dégustation. A en saliver du Nord au Sud. Quel été !

Mais on n’est pas les seuls à aimer nos fromages. A New York, ils en sont fous. Il existe même un concept store avec galerie, atelier et boutique. Plus original comme visite que la statue de la Liberté, non ?

The following two tabs change content below.
Marie Léon

Marie Léon

Chroniqueuse Voyage
Journaliste et écrivain, bretonne et voyageuse, je n'aime pas la cuisine de cantine ni les jeux apéro des clubs. Je vous parlerai de voyages loin des hôtels interchangeables, là où la découverte et le partage sont rois. Sans oublier de bousculer le tourisme de masse, et d'en rire le plus possible.
Marie Léon

Derniers articles parMarie Léon (voir tous)


N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
Givet9ft

Ardennes françaises mystérieuses (24/61) : GIVET : Sur les traces de Charles Quint, Louis XIV, Victor Hugo…

image-13-02-04-14-14-51-ok

Prévenir et limiter la chute des cheveux après une grossesse

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire