9:40 - jeudi février 22, 2018

Label bâtiment biosourcé : le petit nouveau !

Lu 697 fois Perrine Roux 0 respond

Une fois n’est pas coutume, on se plonge aujourd’hui dans le droit. Mais pour une bonne raison ! Le décret du 19 avril 2012, publié depuis le 21 avril, promulgue un nouveau label : le label bâtiment biosourcé. Ce sont nos maisons écologiques qui vont être contentes !

Une petite explication de texte s’impose peut-être… Bisourcé, c’est le terme qui désigne les matériaux de construction d’origine animale ou végétale, autrement dit d’origine naturelle. En clair, un isolant en laine de mouton est biosourcé. Exemple d’ailleurs repris dans le décret qui site aussi à titre d’illustration le chanvre, le bois et ses dérivés ou encore la plume et la paille. On l’aura compris, un isolant en polyuréthane, ça n’est pas biosourcé, puisque ça ne vient ni d’un animal, ni d’une plante, mais bien de l’industrie pétrochimique.

Les matériaux de construction écologiques sont donc enfin reconnus ! Et même mieux, le décret leur reconnaît deux atouts environnementaux majeurs, à savoir leur origine naturelle bien sûr mais surtout renouvelable. D’autre part, selon ce décret, et on n’ira pas la contredire, ces matériaux contribuent à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, en plus de stocker temporairement le carbone. Des points positifs non négligeables pour la planète, d’autant plus que le bâtiment est encore aujourd’hui le secteur le plus énergivore en France, et que nombre de matériaux de construction sont loin d’avoir des effets anodins sur l’environnement.

Pour valoriser les utilisateurs et mettre en lumière les différentes qualités environnementales de ces fameux matériaux biosourcés, le décret met donc en place le label bâtiment biosourcé. Il est même désormais inscrit dans le Code de la construction et de l’habitation à l’article R 111-22-3, qui dit en substance que tout bâtiment neuf atteignant un certain taux de matériaux biosourcés pourra être labellisé. Ce taux n’est pas encore fixé pour sa part, il nous faut donc encore attendre un arrêté ministériel.

Mais, la nouvelle est donc bonne, puisque la prise de conscience d’une nécessité de construire mieux et plus respectueux de l’environnement semble enfin avoir lieu. Car oui, la performance énergétique n’est pas la seule qui compte quand on souhaite construire plus vert. Les matériaux ont aussi des conséquences sur la planète, l’empreinte carbone étant bien différente d’un matériau biosourcé à un matériau classique. De plus, avec cette reconnaissance, les matériaux biosourcés acquièrent enfin le statut qu’ils méritent dans le secteur du bâtiment.

Avec les matériaux biosourcés, nos maisons sont non seulement écologiques, mais en plus elles le revendiquent et l’assument grâce au nouveau label bâtiment biosourcé.

Vous pouvez retrouver les infos de cette chronique sur notre site www.frequenceterre.com

The following two tabs change content below.
Journaliste spécialisée dans les domaines de la maison et de l'environnement, j'allie ces deux thématiques pour nous aider au quotidien à réduire notre empreinte écologique et à être plus autonomes énergétiquement.

Derniers articles parPerrine Roux (voir tous)

Catégorie(s)

La RT 2012 est arrivée

Suggestions
Vous souhaitez réagir ?
Leave a Reply