Humeur verte : l’actu déjantée vue depuis Bruxelles, Capitale de l’Europe,  par Pierre Guelff.

Il y a quelques jours, j’ai entendu des propos assez cinglants sur Europe1. Il s’agissait de ceux de Yann Arthus-Bertrand, photographe, reporter, réalisateur et écologiste, qui déclara : « L’écologie n’est pas à la mode, aujourd’hui, parce que l’écologie c’est aimer la vie. Et aimer la vie, c’est quoi ? C’est aimer les animaux, c’est aimer les arbres. C’est de s’aimer soi-même, mais surtout d’aimer les autres. Dans l’écologie politique, on n’aime pas beaucoup les autres », expliqua-t-il dans un premier temps. 

Puis, sur l’antenne qui accueille pourtant Cohn-Bendit, un chroniqueur à connotation verte, Yann Arthus-Bertrand conclut de manière, ô combien, juste : « L’écologie politique est morte aujourd’hui parce que les politiques n’aiment pas assez les gens ! »

Ce n’est pas à Fréquence Terre qu’on le contredira, que du contraire !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici

3 × 5 =