Humeur verte : l’actu déjantée vue depuis Bruxelles, Capitale de l’Europe,  par Pierre Guelff.

Mon pharmacien est un type bien. Il m’a confié une information souvent occultée, celle que certains médecins catalogués d’iconoclastes clament depuis plusieurs années. À savoir, que des industries pharmaceutiques, avec la complicité d’experts scientifiques, qu’elles sponsorisent, ont fait baisser les références (chiffres) du cholestérol afin de créer de par le monde, principalement occidental, des millions de nouveaux « malades ». En contrepartie, ces industries pharmaceutiques ont accepté de diminuer le prix des médicaments contre le « mauvais cholestérol », principalement des statines naturelles ou synthétiques aux effets secondaires dévastateurs. Mais, car il y a un « mais », ces industries s’y retrouvent au niveau des rentrées financières : le nombre de nouveaux malades compensant largement la diminution du prix.

Quels politiques (non liés aux lobbys pharmaceutiques et scientifiques) auront-ils le courage citoyen de mettre fin à ces pratiques scandaleuses ?

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici

trois × deux =