11056964_10206098411402391_210843509_n (2) - Copie copie2« Quand la nuit porte conseil » : citations, proverbes, paroles de vie, coutumes, légendes, croyances populaires du monde entier… proposés par Pierre Guelff.

« Je suis un anormal. Je suis un handicapé à perpétuité. Démarche chaloupée, voix hésitante ; jusque dans mes gestes les plus infimes, mouvements abrupts de chef d’orchestre drôle et sans rythme : voilà le portrait de l’infirme. Dans un univers de boiteux, celui qui marche droit passe pour anormal », explique Alexandre Jollien dans plusieurs de ses essais. Son apport philosophique à des questions majeures sur l’existence de chaque être humain booste littéralement celui qui se plaint pour des aléas qui paraissent d’une grande banalité par rapport à son handicap. Pourtant, des petites douleurs, physiques, morales, existentielles, peuvent engendrer d’immenses souffrances chez le commun des mortels. Il en est aussi conscient.

Quel est le sens d’une éventuelle souffrance ? Que sont l’art de la rencontre et le goût de l’autre ? Qu’entend-on par chemin de liberté et de légèreté ?

Une première constatation est évoquée par Alexandre Jollien : les adversités rencontrées constituent un terreau sur lequel l’existence va se construire : « Rien n’est jamais perdu ! » clame-t-il.

Deuxième constat : baisser les bras, se résigner équivaudrait à la mort, dès lors, le moment le plus insignifiant devient une occasion de se fortifier.

Troisième constat : la volonté doit s’entretenir comme une flamme.

Il livre une conclusion, que je devine provisoire compte tenu de l’abondance de ses réflexions au fil de ses expériences : la formation de la personnalité exige de se reconnaître vulnérable, perfectible, prendre conscience d’évoluer en terres incertaines, essayer de savoir pourquoi l’on combat…

« La souffrance ne grandit pas, c’est ce qu’on en fait qui peut grandir l’individu », dit-il encore.

Esprit né avec un corps secoué de spasmes, le « légume » pense, ajoute-t-il. On ne peut que s’incliner devant pareil personnage. Et, surtout, le remercier pour ses magistrales leçons de Vie.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici