11056964_10206098411402391_210843509_n (2) - Copie copie2« Quand la nuit porte conseil » : citations, proverbes, paroles de vie, coutumes, légendes, croyances populaires du monde entier… proposés par Pierre Guelff.

 Ce titre, que je trouve particulièrement interpellant, comme on dit actuellement, est une citation de 1971 relevée dans l’ouvrage « Campus » de Michel Lancelot, dont il est aussi question dans ma rubrique « Littérature sans Frontières ».

Adepte de la non-violence, cet auteur avait lancé sur les ondes d’ « Europe 1 » : « Pour changer l’Homme, ou retrouver sa véritable condition, n’existe-t-il plus aujourd’hui qu’une solution : mettre un fusil dans la main de son enfant ? » Il avoua que les rapports révolutionnaires entre la violence et la non-violence avaient un goût d’amertume pour lui :

0007915_2« On peut y sentir la fin d’une illusion », déclara-t-il, désabusé.

Et de constater que des jeunes – et parfois des moins jeunes – non violents entraient à leur tour dans une sorte de terrorisme implacable et meurtrier. Il ne l’admettait pas et il avança une explication à ce constat : les décideurs politiques et autres dédaignent les jeunes ! Il évoqua aussi une situation qui, avouons-le, n’a guère changé ces quatre à cinq dernières décennies, celle de ces « journalistes et autres informateurs qui se taisent ou qui parlent « dans la ligne » face à ceux « qui déforment les faits, truquent les chroniques, inventent des victoires, gomment les défaites, font d’un peuple en colère une bande d’ivrognes en furie, sonnent la charge du mensonge… »

Bref, en relisant « Campus », je me suis dit qu’il n’y avait pas grand-chose de nouveau sous le soleil. Y compris cette citation, puisqu’elle provient de la Bible !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici