11056964_10206098411402391_210843509_n (2) - Copie copie2« Quand la nuit porte conseil » : citations, proverbes, paroles de vie, coutumes, légendes, croyances populaires du monde entier… proposés par Pierre Guelff.

 

christian jacqQuand, débutant ma carrière d’auteur, j’ai demandé des conseils à Christian Jacq (photo t411in), il m’en a donnés[1]. Brefs, mais percutants. Quand, fin 2015, j’ai « chroniqué » sur l’un de ses ouvrages, il me remercia personnellement. Ce qui est très rare. Et puis, justement, suite à cette chronique dans « Littérature sans Frontières » sur cette même antenne ( https://www.frequenceterre.com/2015/12/06/le-voyage-initiatique-de-christian-jacq-mdv-editeur/ ), ce fut l’arrivée – parfois anonymement – de propos et de références traitant Christian Jacq de « Gourou d’une Loge maçonnique sectaire »DSC01157

Naguère, j’avais bien lu, par ci par là, quelques propos à ce sujet, mais je n’y avais pas prêté davantage attention, puisque l’on ne s’adressait pas directement à moi, du moins à ma rubrique.

Cependant, j’y reviens parce qu’il n’a jamais été dans mon comportement d’éluder pareille information divulguée et relayée par des médias de renom (voir ci-après). Alors, au rôle de chroniqueur, je substitue momentanément celui de journaliste en donnant la parole, si j’ose dire, aux parties en cause, quand bien même à la rédaction de « Fréquence Terre », l’avis est clair et net : « Cela relève de la vie privée de l’auteur ! »

Ainsi, dans « Lire », « Critiques Libres », « Libération », « Charlie Hebdo », « L’Express », « L’Hebdo », sur le célèbre site maçonnique « Hiram.be », et celui appelé « Sous la Voûte étoilée », entre autres, il est question de « formation d’un groupe maçonnique, que « Maison de Vie » – créée par Christian Jacq, spécifie-t-on -, est une secte aux propos sulfureux du genre « C’est à coups de bâton qu’il faut domestiquer l’humain et non avec de bonnes paroles », que les éditions MdV – Maison de Vie – présentent des auteurs en tant que francs-maçons et qu’ils ne le sont pas… » Il est aussi question de « loge para-maçonnique », de « procédés contraires à l’esprit – véritablement – maçonnique (Fraternité, Tolérance…).”

DSCF4405
Avant d’être édité chez MdV Éditeur sous le titre “Les 33 degrés de la Sagesse ou l’initiation des Francs-Maçons de la pierre franche”, l’ouvrage l’avait été en 1986 aux Éditions du Rocher sous le titre “Le voyage initiatique ou les trente-trois degrés de la sagesse”

Alors ? Amalgames ? Stigmatisations ? Rumeurs ? Éléments véridiques ?

Quelles réponses donner à ces interrogations ? Eh bien, une explication m’est venue d’Olivier Doignon, le gérant de « MdV Éditeur », que j’avais interpellé avec ce qui précède. Voici sa réponse : « Puisque vous êtes viscéralement contre les rumeurs malveillantes et que vous avez lu en profondeur les livres que vous critiquez, il ne vous sera pas difficile de vous faire une opinion claire, tant sur Christian Jacq que sur MdV Éditeur et les nombreux auteurs maçonniques de qualité qu’elle a l’honneur de publier. Dans ce milieu, hélas, les coups bas ne manquent pas, mais cela n’empêche pas l’idéal initiatique de survivre, et c’est l’honneur de mon métier d’éditeur de le défendre. »

En définitive, seul le lecteur décide ou non d’attacher un intérêt à pareil débat et pas à moi de lui dicter sa manière d’agir. La lecture et la publication des chroniques consacrées aux ouvrages de « MdV » se poursuivra, donc,  sauf, bien entendu, si les propos « sulfureux et sectaires » dénoncés par d’aucuns devaient m’apparaître de manière concrète.

Ainsi, « Fréquence Terre » restera dans son rôle d’information et un carrefour d’idées et de débats d’où, il va de soi, certains sujets, tels le révisionnisme, le racisme, la pédophilie…, sont exclus.

 

Musique de Michaël Mathy

https://www.facebook.com/michael.mathy?fref=ts

 

Sources : « France, Belgique, Ardennes Mystérieuses », « Mémoires d’un journaliste révolté »…  de Pierre Guelff aux Éditions Jourdan.

http://www.editionsjourdan.com/index.php

 

 

tout-ce-qui-parle-728x90 

 

 

[1] Ainsi que d’autres auteurs au fil des années, je tiens à le souligner.