Bogny Pierre2012bisFTLes chroniques «  françaises mystérieuses, sacrées et insolites » sont inspirées de l’ouvrage et d’émissions de Pierre Guelff aux Éditions Jourdan, à la RTBF et TV5 Monde « Ardennes Mystérieuses, Insolites et Sacrées ».

Blagny, village d’environ 1 200 âmes, fait partie de la communauté de communes des Trois Cantons et est situé au pied d’une colline de quelque 300 m d’altitude, appelée « Mont Tilleul ». Deux parties forment l’entité : le village ancien et les cités de l’usine des Hauts Fourneaux de la Chiers (début du XXe siècle). D’origine gallo-romaine, on y retrouva des sarcophages mérovingiens, alors que l’église est consacrée à saint Rémy (porche daté de 1700) et qu’elle accueille une Vierge à l’Enfant du style « Notre-Dame d’Orval ».

 

BlagnyFT
Notre-Dame d’Orval de l’abbaye cistercienne belge.

 

Deux imposants marronniers avaient été plantés en 1598 devant l’édifice sacré pour commémorer la Paix de Vervins, et ils ont sans doute été replantés au XVIIIe siècle.

Pourquoi évoquer ces arbres érigés en ce lieu ?

Parce que la tradition dit que le marronnier est une création du Diable et que c’est une minable imitation du châtaignier et, dès lors, le fait qu’ils aient été placés devant l’église peut paraître étrange.

Il est vrai que, justement, au Moyen Âge, le marron était apprécié par les moines guérisseurs et apothicaires pour ses nombreuses qualités médicinales : contre les refroidissements et la fièvre, l’arthrite, les maux de dents, les rhumatismes, la goutte, les maux de reins, les vertiges et coliques, les hémorroïdes… D’une manière, disons, plus ésotérique, placer des marrons sous l’oreiller empêche les fantômes de vous tirer par les pieds !

 tout-ce-qui-parle-728x90

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici

deux + 10 =