Bogny Pierre2012bisFTLes chroniques «  françaises mystérieuses, sacrées et insolites » sont inspirées de l’ouvrage et d’émissions de aux Éditions Jourdan, à la RTBF et TV5 Monde « Ardennes Mystérieuses, Insolites et Sacrées ».

Surplombant la ville de Bogny-sur-Meuse, le site des Quatre Fils Aymon et son imposant monument les représentant avec leur fidèle cheval Bayard, est l’une des principales attractions des Ardennes. Quelques panneaux didactiques nous apprennent que nous sommes dans le giron du Château-Regnault, « emplacement exact où fut érigé le premier château de pierre et de bois au XIIe siècle, autour duquel va se constituer un fief important, future principauté souveraine au XVIe siècle, située entre le Royaume de France et l’Empire Germanique ».

Bogny1FT
Bogny1FTLes Quatre Fils Aymon et le cheval Bayard statufiés en bord de Meuse.

 

Poursuivons la lecture :

« Ici, selon la légende, c’est le refuge choisi par Renaud pour échapper à la colère de Charlemagne. C’est la résistance des « petits » contre l’arbitraire des « puissants ». Les Ardennes sauvages, personnifiées par la déesse Dea Arduinna montée sur son sanglier, protectrice de la forêt, devient avec le cheval Bayard portant les 4 Fils Aymon, un symbole de terre de liberté et de résistance à l’injustice. »

Au pied de la statue, on trouve le puits de l’ancien château et, au fil d’explications, on revit cette fabuleuse légende.

Ladite légende serait issue de chansons moyenâgeuses, ici, on évoque aussi la plume d’un moine de l’abbaye de Laval-Dieu (voir Monthermé), alors qu’une autre piste mène certains médiévistes à un moine de l’abbaye de Stavelot (Ardennes liégeoises). Du sommet de ce site spectaculaire, on distingue, sur l’autre rive de la Meuse, la Roche de l’Hermitage. C’est l’endroit où Maugis, l’enchanteur et cousin des fils Aymon qui aida ceux-ci, décida de terminer son existence sur terre dans la solitude la plus complète.

Somptueux panorama admiré depuis le site des Quatre Fils Aymon, cher à Maugis l’enchanteur.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici