3Les chroniques «  françaises mystérieuses, sacrées et insolites » sont inspirées de l’ouvrage et d’émissions de Pierre Guelff aux Éditions Jourdan, à la RTBF et TV5 Monde « Ardennes Mystérieuses, Insolites et Sacrées ». Musique du générique : « Le Réveil ardennais. »(youtube)

Le titre de ce chapitre, « De l’autre côté, les hommes », consacré à Hargnies, a été directement emprunté au panneau communal « officiel » ! Que se cache-t-il derrière lui ?

Hargnies1FT300

 

 

 

 

 

Il s’agit d’un village fleuri situé dans une clairière de la forêt ardennaise, village dont l’origine remonte au IXe siècle.

L’église Saint-Lambert a un aspect défensif avec sa tour carrée, ses meurtrières et ses remparts. De là part le chemin menant au cimetière et à la chapelle Saint-Roch.

Mais, Hargnies est aussi une commune réputée pour sa charcuterie (boudin, pâté, jambon…) au point que le JT de 13 heures de TF1 lui consacra un reportage spécifique : « C’est le village où la charcuterie est reine ! Quatre charcuteries pour 500 habitants ! »

Hargnies2FT300
Un passage entre deux mondes…

Il y a aussi la fête estivale dévolue au cheval ardennais et un fort agréable composé de fontaines.

À l’une d’elles, j’ai lu ce texte signé par des « Elfes de l’eau » :

 

« Les fontaines, un passage entre deux mondes

Sois prudent, comme les gens d’ici…

Quand les loups des ténèbres rôdaient,

Ils ont vénéré saint Hubert

Quand les armées de l’Ombre pillaient

Ils ont attendu le Cheval Bayard,

Un espoir de féérie dans le cœur

Quand les bergers étaient pétrifiés,

Ils ont évité les Roches du Diable

Alors, éloigne le gouffre du Démon,

Chasse les Croqueurs d’Os

Hargnies3FT300
Ouverture sur l’univers des elfes de l’eau…

Repousse la nuit

Choisis la lumière de notre monde

Franchis la transparence de l’eau

Plonge dans ton propre reflet

Enfile les lettres patiemment :

le mot magique est la clef

de l’une des quinze portes-fontaines

qui s’ouvrent sur notre univers

Nous t’attendons… »

tout-ce-qui-parle-728x90

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici