2Les chroniques «  françaises mystérieuses, sacrées et insolites » sont inspirées de l’ouvrage et d’émissions de Pierre Guelff aux Éditions Jourdan, à la RTBF et TV5 Monde « Ardennes Mystérieuses, Insolites et Sacrées ». Musique du générique : « Le Réveil ardennais. »(youtube)

 Tourteronft300(Photo d’illustration : Ardennes naturelles !)

 Tourteron, village fleuri des Ardennes situé dans l’arrondissement de Vouziers, est considéré comme faisant partie du « Pays des fruits » grâce à ses cerises, pommes et poires, mais il recèle aussi plusieurs lieux remarquables : la halle (XVIe siècle) pouvant accueillir deux foires annuelles (le mardi de la Pentecôte et à la Saint-Martin) autorisées par François Ier, en 1518, un lavoir (XVIIIe siècle), l’église Saint-Brice (XIIIe siècle) classée au titre des monuments historiques, de même que trois croix de chemin.

 

À l’église Saint-Brice, restaurée au XVIe siècle, on peut lire l’explication suivante en quatre langues (français, allemand, anglais et néerlandais), ce qui est assez rare que pour être souligné : « Dans un pur style gothique flamboyant, l’édifice est composé d’une nef de trois travées voûtée sur croisée d’ogives aux clés pendantes, flanquée de bas-côtés, d’un transept et d’un chœur à cinq pans. Sur le pilier nord de la première travée, on peut lire : « le VIIe jour du moy de mars as testez fondé cest présent pillé l’an MVC et XXXVIII »

 

Tourteron est le village natal de Nicolas Chesneau, dit Querculus, qui fut précepteur à Paris, doyen du chapitre Saint-Symphorien de Reims, auteur, il prit la défense de la Contre-Réforme (XVIe siècle), ce mouvement de l’Église catholique romaine réagissant contre la Réforme protestante.

tout-ce-qui-parle-728x90

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici