Le quotidien « Le Soir » publie un appel urgent de scientifiques (des physiciens, biologistes, agronomes, anthropologues, climatologues…) de réputation internationale en faveur de la Terre et pour venir manifester, le 22 avril 2017, dans la capitale de l’Europe.

En cause : la politique environnementale mise en place par Donald Trump, sous prétexte de relancer l’emploi américain, qui balaye toutes les mises en garde face au réchauffement climatique. L’avenir de la planète est plus que jamais en danger, souligne-t-on à Bruxelles. D’ailleurs, le 22 avril, une manifestation initiée par des scientifiques et activistes sociaux sera organisée près du siège de la Communauté européenne, de l’OTAN et de nombreuses multinationales.

« Alors que nous sommes au bord d’un basculement climatique irréversible, alors que l’accumulation des richesses n’a jamais été aussi grande et aussi inégalitaire, alors qu’une politique écologique et sociale devrait partager le travail et donner un revenu décent à tous et à toutes, la protection de l’emploi sert de prétexte pour une politique insensée de soutien aux énergies fossiles.

C’est le moment d’entrer en . Aux États-Unis, dans le sillage de l’énorme succès de la Marche des femmes, deux marches seront organisées en avril 2017 : le 22 pour les sciences et le 29 pour le . »

Le 22 avril, un rassemblement à Bruxelles se déroulera en solidarité avec ceux qui résistent aux Etats-Unis. Les principaux slogans seront :
« Non au déni climatique », « Laissons les fossiles dans le sol » et « Changeons le système, pas le climat »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici