11:14 - mardi décembre 12, 2017

Robert Doisneau : Et si l’on tentait le bonheur ?

Lu 321 fois Pierre Guelff 0 respond

La visite de la remarquable exposition « Robert Doisneau » au Musée d’Ixelles (Bruxelles), qui se tiendra jusqu’au 4 février 2018, a permis de découvrir ou de revoir quelque 160 photos, principalement en noir et blanc, de ce Paris et de sa banlieue « populaires » d’il y a six à huit décennies, bien loin du Paris « bling-bling » : des concierges, une famille du blanchisseur, une aimable vendeuse, une usine à Montrouge, la mariée de chez Gégène à Joinville-le-Pont, le célèbre baiser de l’Hôtel de Ville, des ateliers de peintres et de sculpteurs, une dernière valse un 14 juillet, un lavoir, des bouchers à l’écoute d’une accordéoniste, des écoliers… et, la toute première photo proposée s’intitule : « Les Pavés » qui date de 1929. Un clin d’œil à « Mai 68 » ?

Robert Doisneau, qui vécut de 1912 à 1994, c’est soixante années de photographie et quelque 450.000 négatifs pour ce « pêcheur d’images » !

Sur place, son œuvre est expliquée : « En regardant le déroulé de l’exposition, un monde se dessine, qui n’a plus rien à voir avec le réel. Un mystère s’installe alors, infiniment plus intéressant. »

De quel mystère s’agit-il derrière toutes ces facettes d’une époque, d’une société et de ses acteurs ?

« Tous les personnages présents sur les photos et que certains nous connaissons bien, s’en sont échappés avec leur poétique bien particulière, pour rejoindre un monde totalement imaginaire.

Acceptons de quitter les rives de la réalité pour dériver, comme Robert Doisneau semble l’avoir fait lui-même, vers un univers de fiction. Proposition d’une divagation plus universelle, au cours de laquelle chacun est libre d’apporter son histoire.

Il ne s’agit sûrement pas de s’abandonner à la réalité d’un quotidien grisâtre mais faire œuvre de résistance en tentant, malgré tout, le bonheur. »

Et, justement, un petit moment de bonheur est la visite de cette exposition.

 

Crédit photos : affiche et dépliants de l’exposition.

The following two tabs change content below.
Pierre Guelff
Pierre GUELFF est journaliste, écrivain (Éditions Jourdan) et chroniqueur radio. À travers ses ouvrages, ses émissions et ses chroniques, il défend avec passion la Nature, les notions de « Terroir », de « Tradition »… À « Fréquence Terre », il anime “Littérature sans Frontières”, "Nature sans Frontières" et "La Nuit porte conseil". Sur son site officiel retrouvez toutes ses émissions radio et tv (RTBF, VivaCité, TV5 Monde), ses ouvrages, sa biographie... Son site officiel
A Nantes, les bus au diesel vont progressivement être remplacés par des bus au gaz. Crédit photo : Bjoern Wylezich/Fotolia

Ca gaze pour le GNV

Pourquoi se donne -t-on si facilement bonne conscience ?

Suggestions
Vous souhaitez réagir ?
Leave a Reply