Quelque 65 à 75.000 personnes ont défilé pacifiquement dans Bruxelles, en ce dimanche pluvieux et maussade 2 décembre 2018.  Témoignages majeurs, slogans et conclusions de notre chroniqueur sur place en direct (écoutez le podcast) :
Deux témoignages (résumés) :
« Nous dérangeons d’une certaine manière parce que nous sommes obligés de changer nos habitudes (…) Les politiques n’avancent pas, mais nous espérons que le fait d’être dans la rue, ils pourront nous entendre ! Nous avons déjà franchi la ligne rouge… » (Vincent)
« Il faut se mobiliser, tous ensemble, pour essayer de faire évoluer la façon dont nos politiques voient les choses (…) Si les politiques sont les décideurs, ils dépendent de nous et sont tributaires de notre avis. Je leur fais confiance car ils doivent voir le nombre de personnes à vouloir changer les choses. J’espère qu’ils vont agir en conséquence et prendre des décisions qui soient en rapport avec cette population qui manifeste pour le climat. » (Une jeune fille qui, dans l’interview, expliqua son comportement « écologique » au quotidien – podcast –  et qui portait un panneau avec le slogan : « Désolés pour le dérangement, on essaie de sauver notre avenir »)
Des slogans :
« Respecte la Mer »
« Un avenir pour nos petits-enfants, s’il vous plaît, messieurs les politiciens ! »
« Quand ils auront coupé le dernier arbre, pollué la dernière rivière et pêché le dernier poisson, ils comprendront que l’€ ne se mange pas »
« Maintenant ou jamais ! »
« Une terre à vivre, c’est le plus beau combat à mener de toute l’humanité »
Conclusion de notre chroniqueur : « En voyant cette foule immense de dizaines de milliers de personnes passer devant les bureaux de la Communauté européenne, je me dis que si les politiciens n’ont pas perçu le message que les citoyens, saturés de leurs turpitudes et hésitations, leur envoient, c’est qu’ils sont indignes de les représenter en tant qu’élus du peuple.

Quant aux lobbyistes, qu’ils sachent qu’ils sont sous haute surveillance d’un peuple qui manifeste pour sa survie. »

 
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici

18 − neuf =