Reportage «  » depuis la Capitale de l’Europe.

Manifestation des Jeunes pour le dans la Capitale de l’Europe et Pierre Guelff pour “Fréquence Terre” .

Depuis trois mois, « Fréquence Terre » couvre les manifestations pour le climat qui se déroulent principalement à Bruxelles, plus spécifiquement celles des jeunes. Loin d’être un événement ponctuel regardé avec une certaine condescendance, les jeunes de la Capitale de l’Europe, de plus en plus rejoints par des adultes, en sont à leur septième semaine d’affilée à défiler et interpeller les politiciens.

Au total, des centaines de milliers de jeunes qui clament, pacifiquement mais avec détermination, leur volonté que les politiciens, lobbyistes et multinationales arrêtent de massacrer la terre.

Alors, ce mouvement qui, enfin, semble intéresser la France puisque Greta Thunberg (photo de son Facebook), 16 ans, qui affronta seule devant les prétendus « grands du monde » et leur lança : « Vous n’êtes pas assez matures pour dire les choses comme elles sont ! », rejoindra Paris ce vendredi 22 février après avoir défilé dans les rues bruxelloises avec quelque 8 000 personnes dans sa foulée.

Ici, à Bruxelles, elle a déclaré devant le Comité économique et social européen et en présence de Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, je résume (propos rapportés par plusieurs de mes confrères) : « Nous séchons les cours pour le climat parce que nous avons fait nos devoirs. Les politiciens savent qu’ils n’ont pas fait les leurs. Nous avons commencé à nettoyer leur bordel et nous ne nous arrêterons pas tant que nous n’aurons pas fini. La plupart des politiciens ne veulent pas nous parler, mais nous ne voulons pas leur parler non plus ! Nous voulons parler aux scientifiques. »

Greta dans le livre de “Fréquence Terre”.

Résultat en sept semaines en Belgique : une ministre de l’ sur QUATRE (oui quatre pour un pays de 11 millions d’habitants !) a démissionné, une « loi climat » se met péniblement en route, un important comité de scientifiques internationaux en appelle à une grève mondiale en faveur du climat et, en cette septième semaine, ils étaient encore 4 à 5 000 jeunes à défiler à Genk, 3 000 à Gand, 8 000 à Bruxelles et d’autres milliers répartis dans le pays.

Outre le slogan récurrent « Nous sommes plus chauds que le climat ! », j’ai relevé quelques slogans déployés derrière Greta : « Réchauffez les cœurs pas la terre », « Une solution, la révolution », « Politique, tu t’bouges ou j’te bouge », « Ta planète, tu la préfères bleue ou bien cuite ? »…

Alors, les jeunes français, allez-vous enfin réagir en masse à votre tour, comme l’a déjà fait « Fréquence Terre » dans son livre «  » ? Et, si vous manquez de références en matière de catastrophe climatique et de solutions à apporter, lisez-le. C’est urgent !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici