Riccardo Petrella (photo M-P P. lors d’une rencontre l’an dernier et photo POUR) est politologue, économiste, fondateur du Groupe de Lisbonne et ardent militant de l’écocitoyenneté, plus particulièrement pour la protection de l’eau, combat qu’il mène depuis des décennies.

Bien connu des auditeurs et lecteurs de Fréquence Terre grâce à notre partenaire POUR, média indépendant au slogan immuable depuis les années ’80 « Pour écrire la liberté » (www.pour.press), voici quelques extraits des propos de ce scientifique face à l’échéance d’une « guerre de l’eau » qui attend maintes régions de la planète :

« Le concept de la ‘‘guerre de l’eau’’ est à l’ordre du jour depuis les années ’70 à l’agenda international du débat géopolitique, car on s’est aperçu que notre manière d’utiliser l’eau était illogique et déraisonnée. Par exemple, une famille américaine moyenne ou une famille européenne riche, avec piscines, salles de bains…, consommait 1 500 litres d’eau par jour !

C’était sans compter avec les activités industrielles, minières, textiles…, qui eurent déjà des conséquences particulièrement néfastes sur les fleuves, les lacs, au point que la Mer d’Aral, la plus grande étendue d’eau douce, a disparu.

Alors, avec une augmentation de la population mondiale, alors que les ressources d’eau sont limitées, même si elles sont renouvelables, ce qui fait sa grandeur et sa richesse par rapport au pétrole qui, utilisé, ne se renouvelle pas, on va avoir une raréfaction de notre élément vital et, il y aura la guerre ! Cette hypothèse qui se base sur ces deux facteurs pertinents que sont la démographie et l’utilisation insensée, à vrai dire, elle dépend de la manière collégiale et collective de gérer les ressources d’eau disponibles. »

La suite de cette explication sur le site de POUR sous le titre de « De l’eau et la violence » et ce constat, quand même quelque peu encourageant : grâce à tous ces lanceurs d’alerte pour la sauvegarde de notre planète et inlassables militants, des informations font état d’une possible modeste « résurrection » de la Mer d’Aral. Puissent ces infos se vérifier concrètement…

Musique : http://www.michaelmathy.be/#music

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici