Depuis la nuit des temps, les êtres humains se demandent ce qu’ils vont devenir après leur mort. Retour en poussière ? Paradis ? Enfer ? Néant ? Compost ? Jusqu’à présent, exceptions d’expériences de mort imminente (et encore…), personne n’a pu répondre à cette question fondamentale.

Alors, laissons aller l’imagination de la poétesse Chantal Dupuy-Dunier, aidée dans son œuvre avec des illustrations d’Elena Ojog, qui, toutes deux, nous mènent dans un sympathique recueil titré Où qu’on va après ? publié aux Éditions L’Idée Bleue et, à présent, par Cadex. J’en ai extrait un passage et une illustration qui, comme l’exprime l’écrivaine se veut une « tentative de réponse poétique et humoristique » :

 

« Ils meurent tous les hommes

Ils se retrouvent un jour

tous ensemble.

 Ça me fait tout drôle quand j’y pense :

rejoindre au creux d’une poignée de terre

des gens qui auraient jamais voulu

me serrer la main de mon vivant, nager entre deux eaux

avec des hommes politiques

qui m’auraient dit :

‘‘ Nous n’avons pas gardé les poissons

avec vous ! ’’

 Et les écrivains – c’est terrible un écrivain

ça s’imagine qu’on n’oubliera jamais

ni son nom ni ses livres.

Plein d’illusions, l’écrivain !

alors qu’au plus tard dans mille ans,

il n’y aura personne pour s’en souvenir ! »

 

Musique : Michaël Mathy.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici