L’intrigue du roman de Brelan de cadavres de Claude Michelet qui vient de paraître aux Presses de la Cité se déroule dans les années 60.

Il est d’emblée question de retrouvailles entre deux  vieux amis, l’un médecin de campagne et l’autre ayant un métier changeant suivant les circonstances. Bien que ces deux amis ont surtout le désir de s’enfoncer dans un moelleux fauteuil pour siroter un bon verre, ils devront faire preuve de pas mal de sang- froid, de rapidité d’action et de confiance mutuelle indéflectible avant de pouvoir jouir de ce repos  bien mérité.

Claude Michelet raconte avec tant d’humanité, de chaleur familiale, de saveur populaire et de véracité que le lecteur ne lit pas, en réalité le lecteur regarde un film, je dirais même plus le lecteur est dans le film, il sent les odeurs, il perçoit les matières, il côtoie les acteurs comme s’ils étaient de leurs famille. Le plaisir est tel que lorsque le lecteur tourne la dernière page du livre, il se dit qu’il resterait bien dans son fauteuil à regarder la séance suivante.

Voici une réjouissante surprise, un roman inédit de Claude Michelet écrit lorsqu’il avait 23-25 ans. Il se fait que ce roman n’a jamais été envoyé à des éditeurs. Grande chance pour les lecteurs, c’est  l’épouse de Claude Michelet qui l’a redécouvert il y a peu de temps. Les fans de l’auteur des inoubliables Gens de Saint-Libéral, Grives aux loups, Terre des Vialhe, Grande muraille, Rocheflame, entre autres, ne s’en plaindront pas !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici