Connaissez-vous le principe majeur de la magie ? Savez-vous faire la différence entre un guérisseur, un médium ou un naturopathe ? Avez-vous déjà eu des visions ? Toutes ces questions et bien d’autres sont abordées avec intelligence et finesse dans Le réveil des sorcières,  le nouveau roman de Stéphanie Janicot paru chez .

Le réveil des sorcières est un roman personnel, captivant et qui frôle parfois  l’envoûtement. L’auteure y interroge, à travers le personnage d’une adolescente  dotée d’une grande sensibilité et d’un  caractère bien trempé, les liens complexes et parfois obscurs de la transmission. Des concepts aussi fondamentaux que l’universalité ou encore  les limites entre la vie et la mort y sont également explorées.

C’est un roman en forme d’enquête qui cherche à éclaircir des secrets de famille. Et cette enquête aboutira à un certain apaisement. Je cite ici une phrase de l’héroïne « nul besoin d’espace pour être soi, il suffit d’être en soi ».

L’auteure Stéphanie Janicot est née à Rennes en 1967 et le roman a bien sûr comme décor la forêt de Brocéliande. Elle est autrice d’une dizaine de romans chez Albin Michel dont La Mémoire du monde qui a obtenu le Prix Renaudot poche.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici