Une fois n’est pas coutume, parlons discipline sportive, donc , dans « Nature sans Frontières », car dans cette chronique il s’agit à la fois de la Nature= et de la Nature=Caractéristiques des êtres humains.

Ce sport c’est l’ultimate ou frisbee, oui le fameux disque volant en vogue sur les plages. Eh bien, sachez que ce loisir c’est aussi une véritable discipline sportive exceptionnelle !

Le frisbee est le nom d’une marque de ce jeu de forme plate et ronde fabriqué pour planer en tournant sur lui-même, si l’on donne de l’effet en le lançant, et cela veut donc bien dire disque-volant ou discoplane.

Il est généralement en plastique, a une vingtaine de centimètres de diamètre, pèse 175 grammes et son bord est cintré, ce qui veut dire courbé.

L’invention officielle du frisbee date de 1948, il y a donc plus de soixante-dix ans.

Ce sont d’abord des jeunes qui, sur une plage de Californie, jouaient à se lancer une boîte de pop-corn et se rendirent compte qu’un plat à tarte volait et planait mieux. Alors, ils créèrent un jeu puis, il fut beaucoup question à l’époque de Martiens, de soucoupes volantes, d’extraterrestres…, et un homme d’affaires eut l’idée de fabriquer le frisbee que l’on connaît maintenant.

Dans les années mil neuf cent soixante, c’est devenu un sport avec des règles : l’ultimate (ultime-passe) frisbee. Il existe des fédérations et d’autres modèles furent créés, certains étant même lumineux ! Il s’est vendu des centaines de millions de frisbees depuis sa création.

Le jeu de frisbee le plus pratiqué est le jeu de plage qui consiste simplement à lancer le disque à son partenaire, qui doit le relancer à son tour ; néanmoins, au fil des années, comme précisé ci-avant, une discipline sportive utilisant le frisbee est apparue et s’est structurée en fédérations avec des championnats nationaux et internationaux.

C’est un sport auto-arbitré, ce qui en dit long sur la sportivité qui règne lors des matches où, après chaque rencontre, les deux équipes forment une grande chaîne fraternelle pour le debriefing.

Sport mixte selon les catégories, ce jeu réclame une excellente condition physique, de la dextérité, une grande technique, une maîtrise de soi, un esprit sportif, bref, il s’agit d’une fameuse école de Vie jouant un rôle social appréciable.

Pour la petite histoire, signalons que le but du jeu est d’amener le discoplane dans une zone d’en-but située à l’une des extrémités du terrain, un peu comme au football américain ou au rugby à XV, l’extrême sportivité et respect de l’adversaire en plus.

Photos : T.C./XLR8RS, P.Gf. – Musique : Michaël Mathy

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici