Dans une grande partie du monde développé, le repos est synonyme de s’asseoir. Nous nous asseyons sur des chaises de bureau, nous mangeons sur des chaises, etc. Avec de courts répits pour marcher d’une chaise à l’autre, ou de courts intervalles consacrés à un exercice, nous passons nos journées à nous asseoir.
Notre échec à nous accroupir a des implications biomécaniques et physiologiques, mais il indique aussi quelque chose de plus important. Dans un monde où nous passons tant de temps dans nos têtes, ou sur nos téléphones, ne pas nous s’accroupir nous laisse dépourvus de la force d’ancrage que la posture nous a procurée depuis que nos ancêtres hominidés se sont dressés. En d’autres termes, si nous voulons être bien, il est temps pour nous de nous baisser.
S’accroupir ; une grande partie de la population mondiale le fait encore quotidiennement, que ce soit pour se reposer, pour prier, pour cuisiner, pour partager un repas ou pour aller aux toilettes. Les latrines à fosse dans les zones rurales du monde entier demandent que l’on s’accroupisse. Dans les pays où les hôpitaux ne sont pas très répandus, s’accroupir est aussi une position associée à cette partie la plus fondamentale de la vie: la naissance.
Dans les pays occidentaux, des populations entières – riches comme pauvres – ont abandonné la posture. Dans l’ensemble, s’accroupir est considéré comme une posture désinvolte et inconfortable, que nous évitons complétement.
Dans une grande partie du monde, s’accroupir est aussi banal et normal que de s’asseoir sur une chaise. Alors pourquoi s’accroupir est-il si bon pour nous ? Et pourquoi tant d’entre nous ont-ils arrêté de le faire ?
.
Chaque articulation de notre corps contient du liquide synovial. C’est l’huile dans notre corps qui nourrit le cartilage. Deux choses sont nécessaires pour produire ce fluide : le mouvement et la compression. Alors, si les hanches et les genoux ne dépassent jamais 90 degrés – le corps dit «je ne suis pas utilisé» et commence à dégénérer et arrête la production de liquide synovial.
Un système musculo-squelettique sain ne nous permet pas seulement de nous sentir agiles et frais, il a aussi des implications positives et nécessaires pour notre santé en général.

De plus, la prise de conscience que l’accroupissement est favorable à de meilleurs mouvements de l’intestin a alimenté la popularité (du Lillipad et du Squatty Potty), de plates-formes surélevées qui transforment une toilette de style occidental en toilette à la turque et permettent à l’utilisateur de s’asseoir dans une position fléchie qui imite l’accroupissement.

Si l’accroupissement nous parait si inconfortable c’est parce que nous ne le pratiquons pas. Il en va de même de l’accroupissement comme de la position d’accouchement, qui est toujours pratiquée dans plusieurs régions du monde en développement et qui est de plus en plus préconisé par les mouvements d’accouchement holistiques en Occident.
Dans une position d’accouchement accroupie, les muscles se relâchent et cela permet au sacrum d’avoir un mouvement libre pour que le bébé puisse pousser vers le bas. Mais le fait de percevoir cette position comme primitive est la raison pour laquelle les femmes sont passées de cette position active à la position allongée, où elles sont moins incarnées et interviennent moins dans le processus d’accouchement.
L’augmentation de la pratique du yoga dans le monde est peut-être en partie une reconnaissance du fait qu’être sur le sol nous aide physiquement à être ancré en nous-même – quelque chose qui manque largement à nos vies hyper-intellectualisées et dominées par l’écran.
Différents mouvements de bien-être modernes commencent à reconnaître que la “vie au sol” est la clé. En un sens, l’accroupissement est l’endroit d’où viennent les humains, à chacun d’entre nous, de le revisiter aussi souvent que possible.

Source : Internet
15 janvier 2020 par Dominique Clergue
L’art oublié de l’accroupissement est une révélation pour les corps ruinés par la position assise.
Traduction de l’article The forgotten art of squatting is a revelation for bodies ruined by sitting de Rosie Spinks parue sur le site Quartzy le 9 novembre 2017.

Sources photos: site photo libre de droits d’auteur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici