15 mai 2021

Reportage : L’égalité, ça se défend ! (Partenariat POUR)

Mons est une importante ville de Wallonie située à une vingtaine de kilomètres de la France. Capitale du Hainaut dont le slogan est « Une ville à taille humaine où il fait bon flâner », ajoutons-y un patrimoine remarquable avec son beffroi baroque, son exceptionnelle architecture romane, sa dizaine de musées, dont le Mons Memorial Museum (www.monsmuseummemorial.mons.be) qui, jusqu’à la mi-décembre, présente une exposition consacrée aux affiches politiques.

Il s’agit de la 14e édition de la Triennale de l’affiche politique mettant en évidence les grands enjeux politiques, sociaux et environnementaux qui traversent nos sociétés.

La triennale de l’affiche politique est un concours international ouvert aux graphistes professionnels et aux étudiants d’écoles d’Arts Plastiques développant le thème politique au sens premier du terme à savoir la vie dans la cité, et dans la société. La triennale est ouverte sur le monde entier.

Utilisé au début dans la communication institutionnelle et la publicité, ce support va devenir un véritable moyen d’expression et de diffusion des nouvelles idées et des contestations.

Ces affiches mettent en exergue tous les aspects de la vie en société : Droits des êtres humains, la problématique Nord-Sud et le Tiers-Monde, la faim dans le monde, la chute du communisme, les minorités, les migrations, le racisme et le fascisme, la clandestinité, l’exode, l’holocauste, l’environnement, le sida, les sans-abris, la pauvreté, la violence à l’égard des femmes, la maltraitance…  mais aussi des thèmes plus en phase avec l’actualité de ces trois dernières années.

Pour cette 14e édition, sont exposées de nombreuses illustrations sur des sujets tels que l’hyper mondialisation, les changements climatiques, le fanatisme, les dangers du numérique, la démocratie en péril, la migration, certaines questions politiques, la Mémoire, l’espoir et un focus sur le Portugal.

Parmi les dizaines d’affiches exposées, six françaises sont présentées sous le titre générique « les femmes disent non au harcèlement de rue ».

Cette campagne fut tenue lors d’une récente Journée internationale des Droits des femmes et en voici des slogans : « Les femmes disent non aux regards insistants dans les cafés », « Non aux insultes sexistes », « Non aux sifflements harceleurs », « Non aux mains baladeuses dans la rue », « Non aux frotteurs dans le bus »…

Et, comment ne pas être sensible à cette affiche créée par Vanessa Verillon : « L’égalité ça se défend ! », un concept très cher à Fréquence Terre.                                                                         

Photos : Pierre Guelff.       

2 Commentaires

  1. Salut camarade….plus de questions que de réponses….le monde est malade….il lui faut un vaccin anti … d’échéance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

du même auteur