17 juin 2021
spot_img

Le toucher,  un contact vital.

Aucun mot ne traduit mieux une émotion que la douceur d’une caresse. Le toucher est le premier langage que nous apprenons à décoder. Et les vertus du toucher sont aujourd’hui étudiées de très près.

Et  dans cette période où l’on doit éviter de se toucher, on mesure combien c’est essentiel. Car le sens du toucher est tellement important que nous ne pourrions probablement pas vivre sans. Il est notre façon la plus immédiate d’interagir à notre environnement. Le contact corporel sécurise, rapproche, réconforte, stimule le désir, exprime la joie et l’attachement à l’autre. Les récepteurs de notre peau nous renseignent presque instantanément sur la nature du contact qui nous parvient. Des millions de récepteurs nous indiquent si le contact est bienveillant ou au contraire hostile.

Le toucher nous est tout aussi indispensable que l’air que nous respirons.  Il apaise l’ensemble du corps et réduit le niveau de stress. De simples stimulations tactiles agissent sur la biochimie du cerveau et ont sur lui des effets très bénéfiques. Le contact peut soulager une douleur, renforcer le système immunitaire et même allonger l’espérance de vie.

Mais la distanciation physique et sociale imposée aujourd’hui ne nous fait pas du bien, cela crée des barrières entre les gens, cela nous empêche de consolider nos liens sociaux, de nous serrer la main, de nous prendre dans les bras,  de s’embrasser.

Les contacts corporels agissent au plus profond de nous et contribuent à notre équilibre émotionnel. Toucher son propre corps ne peut pas complètement remplacer le contact avec les autres. La preuve, un câlin réconforte parfois plus que les mots. Et plus il y a des contacts physiques au sein du couple, entre un enfant et son parent et plus la relation est ressentie comme harmonieuse.

Les contacts corporels soulagent non seulement les douleurs physiques mais aussi psychiques et souvent beaucoup plus efficacement que les mots. Ils permettent entre deux personnes l’échange d’informations supplémentaires importantes et d’émotions profondes que les mots seuls ne peuvent exprimer.

En vieillissant, certains sens se dégradent mais pas le toucher émotionnel, il semble même s’affiner, on en retire davantage de plaisir. Il est donc bien évident que le toucher est une clé indispensable pour notre bien-être tout au long de notre vie.

Source : ARTE Documentaire « Le toucher, un contact vital » Dorothée Kaden Allemagne 52’ 2020

du même auteur