26 septembre 2021

Podcasts écologie & environnement

Fréquence Terre est un site de l'association Média Plus. L'équipe de Fréquence Terre œuvre à la prise de conscience écologique. L'écologie comme mode de vie alternatif à notre société consumériste. Vous pouvez vous aussi partager votre vision d'une vie plus en lien avec la nature en rejoignant notre action de sensibilisation.

Soutien à Europe 1, la radio mythique menacée

Depuis mon adolescence, j’écoute Europe 1. La radio née en 1955, alors que j’avais 11 ans, m’accompagna dans maints moments de mon existence. À l’adolescence, ce fut « Salut les Copains » et les yéyés, « Musicorama » et les étapes du Tour de France, puis lors des événements de Mai 68, ce fut « Radio Barricades », nom donné avec rage par le régime de Gaulle à la station car les reporters diffusaient au cœur-même des manifestations et cela embêtait fortement le pouvoir, plus tard, ce fut « Campus », l’exceptionnelle émission de Michel Lancelot qui fut et reste mon modèle de journalisme-radio, bien plus tard, je fus invité pour parler de l’un de mes ouvrages dans l’émission dominicale consacrée à l’ésotérisme, au monde de l’étrange, au paranormal…, le tout avec l’inoxydable carillon égrenant les heures des infos.

Aujourd’hui, Europe 1 va mal, très mal, car le milliardaire Vincent Boloré, patron de Canal+ aurait l’intention de faire d’Europe 1 une future succursale audio de CNews et Zemmour, selon le quotidien Le Soir. La rédaction craint de servir de levier d’influence à l’activisme ultra-conservateur, est-il précisé. Mais, aussi la suppression d’une quarantaine d’emplois serait envisagée, une grande purge, en somme.

En mon nom personnel, mais aussi au nom de toute la philosophie humaniste développée sur Fréquence Terre depuis une quinzaine d’années,  je ne peux que soutenir confraternellement nos collègues qui luttent contre cette mainmise politico-affairiste sur ce qui reste, malgré ses déboires, un fleuron de la presse.

 

du même auteur