mardi, décembre 6, 2022

La sexualité positive

Quelque chose change sous les draps. Désormais la sexualité s’envisage de manière positive et beaucoup plus nuancée que par la passé. Effectivement, ces dernières années le sujet est partout dans les médias et sous tous les formats.

En sexualité positive les notions de consentement et d’image de soi sont évidemment essentielles. Et d’un autre côté, il y a aussi l’idée que la sexualité n’est pas figée. Bien au contraire, elle nous aide à devenir acteur de notre épanouissement individuel et conjugal. La proposition est de cibler les difficultés sans les dramatiser ce qui en fait une excellente stratégie pour évoluer positivement. Beaucoup pensent que la sexualité est une compétence innée mais ce n’est pas vraiment le cas. Aborder la sexualité sainement et parler aisément du plaisir, cela s’apprend.  Un adolescent qui devient adulte se pose mille questions et pourtant l’amour ne devrait pas être une source de complexes ni d’inquiétudes mais de plaisir et d’épanouissement. Malheureusement aujourd’hui, le porno est facilement disponible sur le net et il n’est franchement pas un bon professeur, puisque le porno n’est pas la vraie vie, les acteurs jouent un rôle qui donne bien à la caméra sans pour autant ressentir quoi ce soit. Et puis, il y a un constat majeur, dans nos sociétés, nous avons donné une place beaucoup trop importante à la sexualité. Et beaucoup de préjugés continuent de prédominer. Alors que le besoin de se sentir désiré, valorisé, pouvoir être soi-même dans une connexion intime est présent autant chez les femmes que chez les hommes. Et à ce propos, il est essentiel pour les hommes comme pour les femmes de reprendre confiance en soi, de cesser de stresser, car si l’on stresse on aura du mal à lâcher prise. Ce fameux lâcher prise qui permet l’accès à la détente, à l’accès à la sexo-exploration.

Il y a du semblable dans les besoins et ressentis et pour tous la sexualité est une quête sans fin. Les jeunes la découvrent, et prennent conscience de leur préférences et de leurs limites, les couples cherchent à entretenir la flamme et de nombreuses options restent possible, à condition de continuer à en parler.

Source : article  le vifweek-end- été 2020 « Partir en (s)exploration » texte de Nathalie Le Blanc et Isabelle Willot. Photos : Pixabay.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici