2:05 - vendredi septembre 30, 2016

Menons la chasse à la chasse d’eau

Lu 948 fois Perrine Roux 1 réaction
image-12-03-30-11-17-21-ok

Vivre dans une maison écologique signifie bien évidement éviter les gaspillages, notamment de l’eau. Mais saviez-vous que 93 % de l’eau que nous consommons chez nous est destinée à l’hygiène et au nettoyage, dont 20 % part directement dans les toilettes. Alors que seulement 7 % sert à la cuisine et à boire. Un gaspillage énorme d’eau potable, d’autant plus inadmissible que nous pouvons tous l’éviter en adoptant des gestes simples et en équipant notre maison écologique avec des sanitaires plus respectueux de l’environnement.

Les anciens modèles de toilettes ont un réservoir plus important. Dans les années 80, les réservoirs contenaient en moyenne 10 litres d’eau potable, voire jusqu’à 20 litres. Aujourd’hui, ils sont plus économes et se contentent de 3 à 6 litres d’eau pour fonctionner. Il est donc grand temps de les remplacer ! En attendant vos nouvelles toilettes, vous pouvez déjà réduire la contenance en mettant dans le réservoir des éco-plaquettes ou une bouteille remplie. Attention, ne mettez pas de brique, elles se désintègrent dans l’eau et finissent par boucher les canalisations.

Autre piste à explorer : la chasse d’eau. Ce système permet de libérer rapidement une grande quantité d’eau, pour chasser nos excréments dans le réseau d’eaux usées. Les modèles récents permettent de diminuer cette quantité d’eau. Vous avez ainsi le choix entre une chasse à double débit, ou le stop eau, qui stoppe le relâchement de l’eau dès qu’on arrête d’appuyer.

Notre comportement aussi a un impact sur la consommation d’eau dans nos sanitaires. Nombre d’entre nous ont une fâcheuse tendance à prendre les toilettes pour une poubelle. Donc à y jeter n’importe quoi et à tirer la chasse à chaque fois. La méthode est simple, on ne jette plus les détritus dans les toilettes mais dans la poubelle, ainsi, plus de gaspillage d’eau ! Des toilettes ça s’entretient. Car oui, une fuite, même petite, représente un gaspillage énorme. Alors cherchez les fuites et réparez-les sans tarder.

Il existe une autre solution, plus radicale celle-là, mais aussi plus écologique : remplacez vos toilettes classiques par des toilettes sèches. Ce système, autrement appelé litière biomaîtrisée, a l’immense avantage de ne pas utiliser d’eau du tout. Et pour cause, ces toilettes ne sont pas reliées au réseau d’eaux usées, puisqu’il suffit de recouvrir ses excréments d’une litière. Généralement composée de copeaux et de sciure de bois, ou tout autre matière sèche, absorbante et riche en carbone (feuilles mortes, broyât de paille, chanvre…), elle absorbe les liquides et maîtrise les mauvaises odeurs. Elle permet aussi de créer un processus de compostage avec les excréments. Côté entretien, vidangez les toilettes au moins une fois par semaine et utilisez le compost obtenu dans votre jardin.

Quand on souhaite vivre dans une maison écologique, on ne doit négliger aucune pièce, pas même les toilettes !

Vous pouvez retrouver les infos de cette chronique sur notre site www.frequenceterre.com

The following two tabs change content below.
Journaliste spécialisée dans les domaines de la maison et de l'environnement, j'allie ces deux thématiques pour nous aider au quotidien à réduire notre empreinte écologique et à être plus autonomes énergétiquement.

Derniers articles parPerrine Roux (voir tous)


N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
Nicolas Hulot -copyright-FNH-265x300

Environnement ( redif.) : Nicolas Hulot, reçu à l’Assemblée Nationale

chaudiere-cogemax

La micro-cogénération biomasse granulés bois et granulés de sarments : les enjeux d’une solution à fort potentiel

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire