3:46 - samedi octobre 1, 2016

La piscine version naturelle

Lu 1078 fois Perrine Roux 2 réactions
Crédit photo : Patrick Lemaire©
Réalisation d'une piscine naturelle par Patrick Lemaire©

Piscine naturelle

Photo : Patrick Lemaire

Avec la belle saison qui s’installe, l’envie de piquer une tête se fait sentir. Mais pas question d’installer une piscine traitée avec des produits chimiques dans le jardin de notre maison écologique ! Toutefois, on peut désormais profiter des plaisirs de la baignade dans un bassin où le traitement de l’eau est assuré de manière naturelle, autrement dit, dans une piscine écologique..

Exit donc les polluants et toxiques palets de chlore, ou le corrosif traitement au sel. Plus besoin de manipuler ces produits chimiques dans un bassin naturel. Celui-ci utilise en effet le principe du lagunage pour traiter l’eau naturellement. Votre piscine vous offrira donc une eau claire, sans aucun produit. Cerise sur le gâteau, les piscines écologiques sont aussi très esthétiques, puisque ces bassins sont des lieux de vie pour diverses plantes et animaux, à la manière d’un petit lac, peuvent aussi être entouré d’un deck en bois (d’origine locale et non exotique ça va de soi), ou encore peuvent-être équipées de rochers et autres cascades… Un environnement naturel, écologique et propice à la détente donc.

Mais comment ça marche ? La piscine est divisée en plusieurs espaces. Une zone de baignade qui est séparée du reste du bassin par une parois en bois, l’eau de cette zone débordant dans le reste de la piscine. Pour que le tout soit étanche, tapissez la piscine d’une membrane compatible avec la faune et la flore aquatique. Ensuite, il faut créer un système permettant à l’eau de circuler, puisque de l’eau stagnante croupirait. Un local technique est placé près de la piscine. Il est équipé d’un filtre mécanique ou d’une chambre de décantation, voire d’une lampe à UV , afin de filtrer l’eau, qui y est acheminée par des bondes de fonds et des skimmers, sous l’effet de la gravité et des jeux de débordements.

Deuxième étape : l’écosystème de traitement de l’eau. Après le local technique, l’eau est acheminée vers un bassin de lagunage. Cette dernière zone est composée d’un substrat, type pierre de lave, où les bactéries de filtration peuvent se développer naturellement. Sur ce substrat poussent des plantes qui ont la faculté d’épurer l’eau naturellement, mais n’y mettez pas de plantes envahissantes. Cette zone de 50 cm de profondeur au maximum, est un véritable refuge de biodiversité où la vie animale va se développer librement. Vous pouvez toutefois limiter quelque peu la prolifération d’insecte en y mettant des poissons. L’action conjuguée de la filtration mécanique et des plantes va épurer l’eau, qui retourne ensuite dans la zone de baignade, en passant pourquoi pas par des cascades, qui offrent un attrait esthétique, en plus d’oxygéner l’eau.

Et pour une piscine encore plus écologique, vous pouvez optez pour la récupération d’eau de pluie pour la remplir. Avec ces équipements, vous pouvez plonger tête baissée dans votre piscine aussi esthétique qu’écologique !

The following two tabs change content below.
Journaliste spécialisée dans les domaines de la maison et de l'environnement, j'allie ces deux thématiques pour nous aider au quotidien à réduire notre empreinte écologique et à être plus autonomes énergétiquement.

Derniers articles parPerrine Roux (voir tous)


N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
image-12-11-09-17-19-11-ok

Une maison écolo et sans insectes

Ariane Venin et Nicolas Milko

Planète Durable – Débat autour des énergies renouvelables – photovoltaique et électricité verte

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire