5:55 - lundi septembre 26, 2016

L’urgence de la lutte contre le réchauffement climatique

Lu 209 fois Philippe Boury 0 réaction
planete

La Chine et les Etats-Unis ont ratifié début septembre l’accord de Paris sur le Climat. Presqu’un an après la COP21, ces deux ratifications viennent à point nommé pour donner un nouvel élan au processus de ratification, jusqu’alors un peu en panne.

En décembre 2015, 195 Etats signaient l’accord de la COP21 et s’engageaient à tout faire pour lutter contre le réchauffement climatique. Courant septembre, le Brésil ou encore le Mexique se sont joint au mouvement. Mais le chemin est encore long. Pour que l’accord de Paris entre en vigueur, il faut que 55 pays, représentant 55% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, aient ratifié le texte avant la fin de l’année et l’ouverture de la COP22. Une course contre la montre, d’autant que les dernières études parues sur le sujet montrent que le réchauffement climatique n’est vraiment plus une chimère.

La dernière étude est alarmante. Les records ont été battus durant l’année 2015 sur tous les critères du réchauffement climatique.

« Le Centre National d’Information sur l’Environnement (NOAA), a sorti début août 2016 un rapport sur l’année 2015, qui montre que l’ensemble des records de chaleur et d’évènements climatiques exceptionnels ont été battus en 2015 un peu partout sur la planète. Aujourd’hui on ne parle plus d’une année exceptionnelle, mais d’une augmentation chronologique. En 2015, sur chaque mois de l’année, les records de chaleur ont été battus globalement sur la planète. Il y a eu des évènements climatiques très forts un peu partout : en Amérique du Nord, en Alaska, des inondations en Louisiane, des records de chaleur en Amérique centrale, en Amérique du Sud et en Asie, des records de pluviométrie en Argentine, des inondations en Europe, des records de pluie en Australie, des fontes de glace que l’on a jamais vu en Arctique comme en Antarctique. Globalement on est sur un paysage qui évolue. Et sur les sept premiers mois de l’année de 2016, tous les records de 2015 sont battus.

Il y a un évènement qui a surpris les scientifiques en Antarctique. Ils partaient du principe que les effets du réchauffement climatique auraient des impacts sur les côtes de l’Antarctique. Ils se sont rendu compte qu’il y avait l’apparition de lacs bleus au cœur de l’Antarctique. Ils ne savent pas comment le phénomène a pu se produire. On est dans un moment où il risque d’y avoir une accélération très forte. Ce qui est dommage, c’est que dans le même temps, on voit qu’il n’y pas d’accélération des prises de décisions des Etats. La COP22 approche à grands pas. Même s’il y a un engagement de la diplomatie française pour obtenir les ratifications nécessaires, on voit bien que ce n’est pas une priorité pour les Etats pour le moment. Il faut mettre la pression sur tous les Etats. Si on ne fait rien, les dommages seront très importants. »

dupont-chaleur

Quelques pays européens ont déjà finalisé la procédure de ratification, comme la France, l’Autriche ou la Hongrie. Reste que l’Union européenne doit elle aussi ratifier l’accord de Paris. La mobilisation de tous, citoyens et politiques, est donc plus que jamais un impératif.

« Les grands pays pollueurs sont directement impactés par les effets du changement climatique. Ces épisodes climatiques intenses sont de plus en plus nombreux. Ce dont on a besoin aussi c’est que les médias s’emparent de ces questions là. Il faut que l’on arrête de nous prendre la tète avec des sujets qui sont sans importance, et que l’on commence à éclairer de façon systématique les évolutions de l’impact du changement climatique, les impacts directs de ces évènement extraordinaires sur la vie des populations de la planète. Il faut que la conscience collective nous aide à trouver les solutions pour avancer. Aujourd’hui, on sait comment faire pour améliorer les choses rapidement. Cela demande des décisions politiques, des changements de modes de vie, mais c’est possible. Si on ne le fait pas, on a un risque de dérèglement du climat de la planète très important, avec la possibilité de voir disparaitre l’humanité. Il faut que l’on se prenne en main maintenant. Il faut que la société civile soit mobilisée sur ces questions là. »

La prochaine Conférence mondiale sur le climat, la COP22, se tiendra du 7 au 18 novembre au Maroc, à Marrakech, et devra mettre en œuvre l’accord de Paris.

 

Pour aller plus loin :

The following two tabs change content below.
Philippe Boury
Au début des années 80, Philippe Boury s’est lancé, comme tant d’autres, dans l’aventure des radios libres. Il a ainsi participé, de la banlieue lyonnaise à la région parisienne, à la vie de radios militantes, ouvertes sur la société, soucieuses d’être le reflet de la vie locale, culturelle, politique et associative. Militant associatif lui-même, il a toujours souhaité mêlé ses engagements à sa passion de la radio. C’est donc tout naturellement qu’il a choisi de rejoindre l’équipe de Fréquence Terre, dont il partage les intérêts : survie de la planète, sensibilisation à l’écologie, information sur le développement durable.

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
(C) Aldo Ferruci

Nager avec Le grand requin blanc ? Aie confiance …!

Mohonft500

Ardennes françaises mystérieuses (37 et 38/61) : MESSINCOURT : Château et souterrains et MOHON : Solaire et lunaire

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire