« sans Frontières » est une chronique de Pierre Guelff.

Dans « Le petit livre des arbres » publié aux Éditions du Chêne – Hachette, on apprend que les arbres étaient là bien avant la présence humaine sur la terre, que, chaque jour, ils forment des paysages splendides, assurent le chauffage, sont un noble matériau de construction, nous offrent des fruits succulents… mais, aussi, qu’ils sont en danger dans certaines régions : pollutions et abattages intempestifs ne leur font pas de cadeaux !

Dans cet ouvrage comprenant la description simplifiée – sans pour cela être simpliste ! – de quelque quatre-vingts espèces (l’acajou, le bouleau, le cèdre, le chêne, le frêne, l’if, l’olivier, le pin, le sapin, le tilleul, etc. etc.), il y a, chaque fois, une très touchante illustration sous la forme d’un chromo.

Ce petit album illustré est aussi empli d’anecdotes et d’informations sortant de la routine. En voici trois exemples : Pourquoi le chêne est-il considéré comme le roi des arbres ? Pourquoi plantait-on des tilleuls autour des églises au Moyen Âge ? Pourquoi l’ombrage de l’if est-il considéré comme dangereux ?

L’arbre mérite toute notre reconnaissance et notre respect, ce livre nous le rappelle implicitement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici