« sans Frontières » est une chronique de .

Toisé de haut par de nombreuses personnes, le bicarbonate de sodium, cette substance pure, écologique et bon marché, est pourtant d’une richesse exceptionnelle, comme le relate Marie-France Muller dans son ouvrage « Magique bicarbonate » paru aux Éditions Guy Trédaniel.

En 200 pages, l’auteure nous apprend, ou nous rappelle, que le bicarbonate possède des centaines d’usages et se révèle utile tant dans le domaine de la santé, humaine ou animale, que comme détergent, désodorisant, dentifrice, adoucisseur d’eau, qu’il est utilisé en boulangerie et pâtisserie pour confectionner nos pains et brioches, que c’est un produit biodégradable et non toxique, qu’il ne coûte pas cher, bref, que c’est « un élément majeur aux vertus multiples ».

En voici d’autres utilisations parmi des centaines : il absorbe les odeurs et l’humidité, il est utilisé pour les bains de détente et sportifs, les bains de pied et relaxant, il blanchit les dents et la lessive, il combat le feu du rasoir et les insectes rampants, il ravive les couleurs lors de la lessive, efface les traces de peinture sur les mains, les taches de fruits, de vin, de rouille et, tenez-vous bien, selon Marie-France Muller, il atténuerait les taches de vieillesse !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici